Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 114 - Juin 2018

Go

Collectivits Locales

Un pôle industriel en pleine croissance

Par Salim FAROUK



Capitale du fer et de l’acier, troisième région côtière avec un littoral de plus de 80 km, la wilaya d’Annaba est l’un des centres poly-industriels des plus importants du pays et une métropole économique influente. Comme en témoigne son tissu industriel très riche composé principalement de complexes intégrés de taille importante à l’instar du complexe sidérurgique d’ArcelorMittal à El Hadjar, du complexe Fertial d’engrais phosphatés et azotés qui offrent des possibilités multiformes de sous-traitance, d’Asmidal, groupe industriel engrais et produits phytosanitaires, le Wood Group Somias, société britannique de droit algérien spécialisée dans la maintenance industrielle, ou de Cital, assemblage et maintenance de tramways. Le secteur industriel comprend 234 établissements employant 20166 travailleurs dans les secteurs suivants : acier et fer (53 entreprises), produits chimiques et plastiques (40), industrie alimentaire (69), bois de papier (26), mines et carrières (22), industrie du cuir et de la chaussure (1), textile et vêtements (1). Parmi les grandes firmes installées à Annaba, au nombre de quatorze et employant au total 8289 travailleurs, nous citerons, entre autres, ArcelorMetal, spécialisé dans la production de fonte d’acier, bobines de tôles, fil machine et rond à béton et employant 6037 travailleurs pour une production de 955.022 t/an, Ferrovial, wagon bétonnière sous-traitance (300/75 Wagons/an), Trefilest, Transformation de produit long (44/ 13.124 T/an), Alfapipe, fabrication des tubes métalliques (521/221 km), Promech, mécanique et chaudronnerie (443/5.407T/an), et Codesid (groupe Sider), produits métalliques (521/3.000 T/an). En outre, quelque 10273 PME/PMI dont 22 dans le secteur des mines et des carrières, activent, notamment, dans les domaines des travaux publics (1750), de l’agro-industrie (359), de l’Industrie sidérurgique, mécanique et électricité (156). Ces entreprises emploient 48377 travailleurs. L’industrie privée se concentre notamment dans l’agro-alimentaire, la transformation métallique, le bois et ses dérivés, et le BTP. Par ailleurs, le secteur emploie quelque 18890 travailleurs en dehors du secteur de la PME/PMI.  Il y a lieu de noter que le secteur du commerce occupe la première place en termes de nombre d’établissements avec 4592 entreprises, soit 44,70%, suivi du secteur du bâtiment et des travaux publics avec 1750 entreprises (17,03%) et des services avec 979 entreprises (9,53%). En outre, le secteur du bâtiment et des travaux publics vient en tête en termes d’employabilité avec 11 400 travailleurs, suivi des loisirs (23,56%) et du secteur du commerce avec 11139 employés. Toutefois, le secteur a vu, à fin 2016, la création de 141 entreprises et la reprise d’activité de 21 autres contre 3 PME radiées du registre d’activité.

L’incubateur d’entreprises
La pépinière d’entreprise, dénommée également incubateur, est une structure publique d’appui, d’accueil, d’accompagnement et de soutien aux promoteurs de projets. Cette structure a pour mission d’accompagner les projets de création d’entreprise et d’apporter un appui en termes d’hébergement, de conseil et de financement, lors des premières étapes de la vie de l’entreprise. Dans ce registre, l’incubateur d’entreprises de la wilaya d’Annaba, premier du genre au niveau national, a été mis en service en avril 2009, dans le cadre d’une convention de coopération conclue entre le ministère de la PME et le bureau allemand GTZ.
L’incubateur d’Annaba tente, par son programme d’actions, de favoriser les projets innovants dans la création d’entreprises dans la wilaya et d’encourager les jeunes à matérialiser leurs projets. En 2017, cette structure d’appui à la création d’entreprises a réceptionné et accompagné 200 projets, tandis que 16 autres sont actuellement hébergés pour une période allant de 24 à 30 mois. Alors que huit autres sont en attente d’être agréés.

1,7 milliard de dinars de caution financières
Le fonds de garantie des crédits aux PME (FGAR) a accordé une caution financière en 2017 à 32 projets de création de petites et moyennes entreprises (PME) au niveau de la wilaya de Annaba. Cette caution financière a atteint pas moins de 1,75 milliard de dinars pour un montant global d’investissements de 2,5 milliards de dinars. Ces projets de création de PME qui englobent divers créneaux d’activités tels la sidérurgie, la métallurgie, les industries agroalimentaires et le recyclage, ont généré 1614 emplois. Pour rappel, à Annaba, le FGAR a ouvert en 2012 une antenne régionale avec pour principal objectif un réel rapprochement des porteurs de projets de création de petite et moyenne entreprise. La mission du FGAR est l’accompagnement des PME à travers des garanties financières devant leur permettre d’évoluer dans un environnement propice. Sur un autre plan, 8 entreprises, dont 2 dans le domaine des Travaux publics et 6 dans les services, ont adhéré au programme de mise à niveau de l’ANDPME (Agence nationale de développement des PME), tandis que 3 autres ont été déclarées éligibles au programme de mise à niveau.

Nette concentration des investissements dans le secteur industriel
Le secteur de l’industrie a enregistré une nette concentration des investissements déclarés auprès de l’Agence nationale de développement des investissements (ANDI) d’Annaba au premier semestre 2017. Ainsi, sur les 33,140 milliards de dinars (mds DA) d’investissements globaux enregistrés durant cette période, des projets de 18,654 mds DA relèvent du secteur industriel. Concernant le nombre, 51 projets ont été enregistrés dans les différentes branches industrielles productives, soit 45,3% des 112 projets, tous secteurs confondus, déclarés auprès de l’ANDI. Ces projets industriels prévoient la création de 2269 emplois, soit 50,1% des emplois à créer par l’ensemble des projets inscrits au nombre de 3840 emplois. Par secteur juridique, le secteur privé a été la source de la plus importante partie des investissements déclarés durant cette période, avec 110 projets, en raison principalement des facilitations accordées aux opérateurs économiques notamment en matière de foncier et autres. Ainsi, le secteur privé est à l’origine de 87,46% des montants des investissements enregistrés, soit 28,985 mds DA, et la création de 3675 emplois. Le secteur public a inscrit auprès de l’ANDI des investissements de 4,155 mds DA pour 2 projets pouvant créer 165 emplois. Il est à noter que la wilaya d’Annaba dispose de 4 zones industrielles d’une superficie globale de 351 hectares où activent 232 entreprises, en plus du parc industriel de Ain Berda de 101 hectares réparti sur 140 lots. Le parc industriel est destiné, notamment, à l’implantation des projets d’investissement structurés dans le montage de véhicules et l’industrie de transformation
En outre, la wilaya d’Annaba a bénéficié d’un projet d’extension de la zone industrielle de Berrahal
 
S. F.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Salim FAROUK

Les plus lus

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF