Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 114 - Juin 2018

Go

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Le Maurice-Audin des Ziban

Le professeur Brahim Mezerdi, membre fondateur de l’Académie algérienne des sciences et technologies

Par Yahia MAOUCHI



Réputé pour sa compétence et son savoir-faire, le professeur de mathématiques, Brahim Mezerdi, a occupé de nombreux postes au sein de plusieurs Universités algériennes et étrangères. Ce spécialiste en équations statistiques et de leur contrôle optimal, a publié de nombreux articles dans de prestigieuses revues internationales. Natif de Biskra, le Pr Brahim Mezerdi, actuellement vice-recteur chargé des relations extérieures et de la coopération au niveau de l’Université Mohamed Khider de Biskra, est  membre fondateur de l’Académie algérienne des sciences et technologies. Les années lycées se déroulaient sans encombre pour ce jeune professeur de 57 ans. Brahim Mezerdi décroche son baccalauréat série mathématiques, au lycée Larbi-Ben-M’hidi, en 1978, puis le diplôme d’études supérieures (DES) en mathématiques à l’USTHB en 1982. Boursier, il rejoint l’Université Pierre-et-Marie-Curie, Paris VI. Une année plus tard, notre professeur obtient le diplôme d’études approfondies (DEA) en mathématiques, option probabilités, avant de décrocher, en 1986, son doctorat de 3e cycle en mathématiques, option probabilités. Dix ans plus tard, ce brillant mathématicien décroche son deuxième doctorat d’Etat es-sciences mathématiques, option probabilités, à l’université de Constantine. Par ailleurs, le parcours professionnel de ce professeur émérite a été riche et varié. En 1987, Brahim Mezerdi occupe le poste du chercheur post-doctoral à Imperial College of Sciences and Technology, University of London, Grande Bretagne. Pour devenir par la suite maître assistant, un poste qu’il occupe jusqu’à 1991. L’ascension ne s’arrêtera pas là, puisque notre professeur devient chargé de cours jusqu’en 1997, puis maître de conférence jusqu’en 2002, année où il devient professeur des universités après avoir gravi tous les échelons. Son statut lui permet d’occuper ce poste au sein de plusieurs universités étrangères, notamment de Toulon, de Valenciennes et de Mans. Comme il travaille également au sein de l’université de Stockholm (Suède), de Marrakech (Maroc), de Freiburg (Allemagne), et de Cadix (Espagne). « Le professeur de mathématiques doit adapter sa méthode pédagogique aux spécificités de sa discipline. Les mathématiques étant souvent considérées comme difficiles, le professeur doit les rendre attrayantes, notamment en utilisant un maximum d’exemples concrets », nous dit-il. Interrogé sur les distinctions scientifiques qui lui ont valu la récompense la plus prestigieuse dans son domaine de mathématiques, notre interlocuteur citera sans hésitation le prix éponyme de mathématiques Maurice-Audin. Un prix qui lui a été décerné en 2005 par l’institut français Henri-Poincaré. Le travail de recherche pour lequel il a été primé portait sur « les équations différentielles stochastiques progressives et rétrogrades et leur contrôle optimal ». Cette consécration internationale constitue, selon notre interlocuteur, « une reconnaissance pour la recherche scientifique nationale et l’université algérienne ». Dans le même ordre d’idées, notre professeur précise qu’il a été membre fondateur de l’Académie algérienne des sciences et technologies, puis président de sa section de mathématiques. « Pour les prix, en plus de celui du Maurice-Audin en 2005, j’ai pu obtenir, une année après, le prix de l’Agence nationale pour le développement de la recherche universitaire, à Alger », se félicite-t-il. Evoquant sa carrière administrative, notre interlocuteur révèlera qu’il a occupé le poste de président du comité scientifique au département de mathématiques de 1996 jusqu’en 2006, puis, vice-recteur chargé de la recherche et de la post-graduation de 2002 à 2009, avant de devenir, durant la même année, vice-recteur chargé des relations extérieures. En parallèle, il a pris en charge la direction du laboratoire de mathématiques appliquées, de 2001 jusqu’à 2010. Il était également responsable de plusieurs projets de recherche scientifique. Tout au long de sa carrière de chercheur et mathématicien de renommée, notre professeur a su rester à la pointe de la recherche et de la publication scientifique. Ainsi, le Pr. Brahim Mezerdi a pu publier 40 publications internationales, plus de 50 communications dans des congrès nationaux et internationaux, 15 thèses de doctorat encadrées et 14 thèses de magistère encadrées. Sur le plan international, notre mathématicien a été responsable de plus de six projets dans le cadre de la coopération scientifique internationale avec des universités européennes.

Y. M.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Yahia MAOUCHI

Les plus lus

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF