Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 114 - Juin 2018

Go

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

La chaleur humaine et la rigueur de gestion

Le professeur Abdelbaki Benziane, directeur de l’EPO

Par Tahar MANSOUR



L’amour que porte leprofesseur Abdelbaki Benziane pour l’Algérie trouve ses racines dans sa jeunesse quand il se rendait à l’école de son quartier pour suivre ses cours. Né le 12 décembre 1958 à Oran, il intègre l’école primaire puis le collège et obtient son baccalauréat de l’enseignement secondaire et technique option technique économique en juin 1978 au Lycée Technique de garçons Les Palmiers à Oran. C’était la clef de l’université qu’il intègre l’année d’après et y décroche, haut la main – major de promo – une licence ès-sciences économiques en juin 1982 au sein de l’Institut des sciences économiques de l’Université d’Oran Es-Senia. En octobre 1983, le professeur Benziane obtient son DEA (Diplôme d’études approfondies) en analyses et politique économiques et sociales auprès de la faculté des sciences économiques et sociales de l’université des sciences et technologies de Lille (France), mention assez bien. Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, il obtient un doctorat de troisième cycle en analyse et politique économique option monnaie et finance, auprès de la même université de Lille et ce, le 23 octobre 1986, avec mention très bien.
 
« J’ai préféré mon pays aux offres alléchantes qui m’étaient faites »
Effectivement, dès l’année 1987, le professeur Abdelbaki Benziane intègre l’institut de sciences économiques de l’université d’Es Senia où il exerce en qualité de maitre-assistant stagiaire puis chargé de cours de 1990 à 1992 et, dans le même grade, il intègre l’institut des sciences commerciales de la même université de 1993 à 2004. Il nous informe avec fierté que plusieurs offres lui ont été faites par l’université de Lilles mais il a refusé. « J’ai préféré revenir chez moi pour mettre ce que j’ai appris au service de mon pays » précise-t-il. Il est ensuite maitre de conférences habilité classe A auprès de la faculté des sciences économiques, commerciales et de gestion de 2005 à 2009 pour être promu, le 24 décembre 2009 professeur de l’Enseignement supérieur en sciences de gestion par la Commission universitaire nationale.

Un parcours de gestionnaire en parallèle avec l’enseignement
Enseigner les sciences de la gestion économique et commerciale n’a pas été, durant toutes ces années, la seule  activité du professeur Abdelbaki Benziane car, en parallèle, et dès la fin de ses études en 1987 et au vu de ses compétences professionnelles exceptionnelles, il est nommé chef du département des sciences commerciales au sein de la faculté où il enseigne. Il ne s’arrête pas là puisqu’il est directeur adjoint chargé de la pédagogie en 1988, directeur des relations extérieures et de la formation à l’étranger en 1989 pour occuper le poste de vice-recteur chargé de la post-graduation, de la recherche scientifique et des relations extérieures de 1990 à 1999.

L’Ecole normale supérieure d’enseignement technique d’Oran (Enset)
C’est l’actuelle Ecole polytechnique d’Oran dont le professeur Abdelbaki Benziane est directeur depuis 1998 à ce jour, soit vingt années de don de soi, de sacrifices, de fatigue, mais aussi de joie de la réussite, d’aide et d’altruisme, et d’accomplissement d’un travail bien fait pour le bien de toute la nation algérienne.
Au cours de cette longue carrière, le professeur Benziane occupe d’autres fonctions toutes aussi importantes les unes que les autres comme président de la commission formation auprès de la conférence régionale ouest, président de la conférence régionale des universités de l’ouest, Membre du Point national de contact Tempus Algérie, membre de la Conférence nationale de la réforme de l’enseignement supérieur, membre de la Commission nationale de sous-traitance et du partenariat (ministère PME/PMI), membre des groupes nationaux de pilotage du projet de coopération SIST, du projet de coopération Coselearn et du Comité national de l’enseignement virtuel. Il est aussi président du conseil d’administration de l’université Mohamed-Khider de Biskra (2005/2015), membre du Conseil scientifique de l’Agence universitaire de la francophonie, président de la commission régionale d’experts (CRE) du bureau Maghreb de l’AUF d’avril 2013 à avril 2016, président du conseil d’administratif du centre universitaire de Relizane de 2013 à 2016. En 2014, il est désigné président de la commission intersectorielle de promotion, de programmation et d’évaluation de la recherche scientifique (matières premières et énergie) de novembre 2014 à ce jour et, durant la même période, il est aussi membre du conseil d’administration de l’institut de la francophonie pour l’ingénierie de la connaissance et de la formation à distance (IFIC) de l’AUF à Tunis (2014-2016). Il préside, à partir de mars 2015 à ce jour, la Commission de transformation des écoles préparatoires en Ecoles nationales sous tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et, en parallèle, il préside le Réseau international francophone dénommé « Conférence internationale francophone des établissements et organismes sur le développement durable », puis, à partir d’avril 2017, il est président de la commission des écoles supérieures, fonction qu’il occupe à ce jour.
A cette activité intense, le professeur Abdelbaki Benziane a occupé et occupe toujours de nombreuses responsabilités pédagogiques et de coopération internationale, avec des institutions supérieures de France, des USA et de l’Europe pour des conférences, des enseignements, des recherches dans divers domaines économiques.
Outre cela, il assure des enseignements à l’université d’Oran Es-Senia et à l’extérieur de l’université comme le Centre de perfectionnement de l’entreprise (Sonatrach), l’Ecole nationale d’administration d’Oran, l’USTL de Lille et d’autres encore.

Direction de soutenance de thèses de fin de licences
Le professeur Benziane a aussi encadré des étudiants pour les soutenances de thèses pour les thèmes des assurances, du financement des entreprises, de l’équilibre financier de l’entreprise, de la fraude et évasion fiscale, du système bancaire, du marketing, de la promotion des ventes, de la gestion de trésorerie, du crédit à la consommation, du crédit hypothécaire, du crédit immobilier, de l’organisation financière des entreprises, de la distribution, du développement du système bancaire, de son impact sur les techniques de financement de l’entreprise à court terme, du financement bancaire des projets, de l’impact de la fiscalité sur l’entreprise, de la bourse, de la gestion du risque crédit, de la rentabilité financière, du management de la qualité de service et de beaucoup d’autres thèmes pour arriver jusqu’à la gestion de la crise financière et de celle de la performance.
Il a aussi eu à diriger pas moins de dix-huit soutenances de thèses en post-graduation (Magister), DGPS.

Activités et responsabilités de recherches
La recherche ne pouvant être dissociée des autres activités d’enseignement et d’encadrement, le professeur Abdelbaki Benziane a effectué diverses recherches avancées en qualité de chercheur et de chercheur associé au sein du CREAD, en collaboration avec l’Institut américain des études maghrébines, directeur du laboratoire de recherche sur les économies euro-méditerranéennes, chef de projet de recherche CNEPRU et divers autres projets.
Il a en outre à son actif près de 17 publications sur divers thèmes qu’il a eu à traiter, à enseigner ou sujets de recherches et ce, dans des revues scientifiques de renommée mondiale, en plus de communications nationales et internationales (Trente-huit communications au total).

Travailleur infatigable et père de famille exemplaire
Le professeur Benziane, marié et père de trois enfants, ne laisse apparaitre aucun signe de  fatigue ou de lassitude, menant de pair ses activités professionnelles très intenses et sa vie familiale. Ses trois enfants ont grandi au sein d’une famille unie et ont reçu une éducation stricte. Fils de chahid, le professeur Benziane a à cœur de continuer l’œuvre de son père pour élever l’Algérie au rang de pays développé par le travail et la persévérance de ses enfants. Il rappelle avoir eu de nombreuses propositions pour travailler en France et ailleurs mais « l’appel du pays, de la famille, de la terre natale a été irrésistible et je suis vraiment heureux d’être revenu, malgré les difficultés et les dangers rencontrés » nous confie-t-il. De fait et six mois après avoir obtenu son doctorat, le professeur Benziane est nommé chef de département au niveau de l’Institut des sciences économiques d’Oran à partir de septembre 1987, période durant laquelle il a créé un nouveau département dénommé « Sciences commerciales ». Après avoir dirigé les enseignements au sein de l’institut des sciences économiques, il est à la tête de la direction des relations extérieures et de la formation à l’étranger. En 1989, il est vice-recteur de la post-graduation, de la recherche scientifique et des relations extérieures, poste qu’il occupe jusqu’en 1998. En parallèle, il occupe d’autres postes de responsabilité dont la direction de l’INSET (actuelle Ecole polytechnique) qu’il dirige jusqu’à maintenant.
Le professeur Benziane a connu les trois statuts par lesquels est passée l’école et c’est lui-même, en collaboration avec son staff qui a procédé aux divers changements. Le premier statut était celui de l’INSET (technologique), l’ENPI et actuellement l’Ecole nationale polytechnique.                                                    
    T. M.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Tahar MANSOUR

Les plus lus

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF