Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 117 - Nov 2018

Go

Transports

L’Etusa se met aux nouvelles technologies

Après avoir acquis 100 bus et 40 microbus

Par Yahia MAOUCHI



Le transport a longtemps accusé un important retard en matière de systèmes, de technologies d’information et de communication, devenus aujourd’hui vitaux pour toute entreprise souhaitant s’intégrer dans des chaines d’informations à haut niveau d’exigence. Ce retard vient d’être rattrapé par la direction générale de l’Etablissement de transport urbain et suburbain (Etusa) qui vient de mettre en service une carte réseau de transport multimodal (CTM) pour permettre une meilleure mobilité des usagers des moyens de transport en commun au niveau d’Alger. L’Etusa a proposé à l’occasion de la réception d’un lot de 60 bus et minibus de marque Mercedes, une nouvelle formule d’abonnement au profit de ses usagers, baptisée « Navigui », destinée à toutes les catégories socioprofessionnelles. Dans le cadre de la modernisation de ses activités, l’entreprise se tourne vers la numérisation de ses services. Dans ce contexte, l’entreprise compte lancer dans les prochains mois une smart carte « sans contact » et ce afin de faciliter la mobilité de ses usagers et de développer le réseau. Ajoutons à cela le lancement d’une plateforme de gestion informatisée « ETU-Plan » dont l’objectif est d’actualiser le système de gestion interne qui englobe, entre autres, le système de gestion des ressources humaines, ainsi que le système de dépannage et de réparation du parc roulant de l’Etusa. Un système qui a assuré le transport de 24 millions de passagers en 2017, via un parc global constitué de plus de 800 bus.

Acquisition de 60 nouveaux bus 

Estimé auparavant à 800 bus, le parc roulant de l’Etablissement de transport urbain et suburbain (Etusa) vient d’être renforcé par l’acquisition de 60 nouveaux bus et minibus de marque Mercedes, produits par la Société algérienne de fabrication de véhicules de marque Mercedes-Benz (SAFAV-MB) sise à Tiaret, relevant du ministère de la Défense nationale. Cette opération sera suivie avant la fin de l’année en cours d’un deuxième lot de 40 véhicules de la même marque. L’acquisition de ces nouveaux bus contribuera, selon Abdelghani Zaâlane, ministre des Travaux publics et des Transports, au renforcement du parc du transport urbain et suburbain de la capitale. « L’acquisition de 100 bus de transport urbain de la gamme «Conecto » d’une valeur de près de 2 milliards de dinars permet à cette entreprise de renforcer et d’élargir ses lignes de transports. La mise en service progressive des nouveaux bus intervient pour renforcer et desservir le réseau et les lignes de transport, notamment dans les nouvelles cités d’habitation », a indiqué le ministre, lors d’un point de presse tenu à l’issue de la cérémonie de réception de ces véhicules de transport de voyageurs. L’acquisition de ces autobus fait partie d’un programme initié en 2011 et qui comporte un nombre total de 300 véhicules. Sur les 180 à fournir par la SNVI, un quota de 82 bus de type 100 L 6 a été réceptionné. Pour sa part, Yacine Krim, directeur général de la société Etusa, avance que l’entreprise qu’il dirige compte moderniser ses services. A cet effet, l’acquisition de ces nouveaux bus entre dans cette perspective. Et d’expliquer que cette acquisition vient à point nommé pour parer aux difficultés d’exploitation des anciens véhicules, qui souvent, se retrouvent en situation d’avaries sur réseau. Le directeur général de l’Etusa a précisé que l’acquisition des nouveaux véhicules a été faite dans le cadre d’un programme de financement de l’Etat accordé à l’entreprise. Le même responsable révèlera que le plan d’action de l’établissement, qui s’attelle à intensifier son réseau dans la capitale, prévoit des projets d’acquisition d’autres bus supplémentaires de 20 à 25 sièges, le cahier de charges spécial à cette offre étant établi et les procédures nécessaires accomplies, en attendant un financement adéquat avant son lancement. « La stratégie de l’Etusa pour le développement du transport public dans la capitale vise à améliorer les prestations fournies aux citoyens à travers le renforcement de son parc d’autobus, soit par l’affrètement de bus, auprès du secteur privé ou par l’acquisition de nouveaux bus au profit de l’établissement », a-t-il souligné. Ces projets tendent à être «au diapason de la demande accrue » des autorités locales et des citoyens pour ouvrir d’autres nouvelles lignes à travers les communes et les quartiers de la capitale, a précisé le responsable, qui a rappelé la mise en service progressive des nouveaux bus pour renforcer et desservir le réseau et les lignes de transport, notamment dans les nouvelles cités d’habitation. Aussi, a-t-il souligné que l’Etusa a renforcé son parc avec 300 bus, auprès du groupe privé Tahkout.

Cap sur la maintenance  

Evoquant le volet maintenance, Abdelghani Zaâlane a indiqué, que pas moins d’une centaine de vieux bus ont été remis en service après une vaste opération de maintenance et de rénovation au niveau du parc roulant de l’Etusa. Il a souligné à cette occasion l’importance de consentir des efforts de la part du partenaire social aux côtés de ceux de l’administration pour entretenir le parc roulant de l’entreprise en ces temps de crise financière que traverse le pays. Abondant dans le même sillage, Yacine Krim a affirmé que son entreprise a mis en place un programme de maintenance de 100 bus. « Sur les 100 bus en maintenance, 25 d’entre eux sont déjà prêts à l’exploitation et seront mis en service incessamment », a-t-il précisé. « Cela constitue, a-t-il ajouté, un avantage qui permettra à l’Etusa de renouveler son parc vieillissant, de moderniser ses services et d’élargir le réseau de transport au niveau de la wilaya d’Alger, en desservant notamment les nouveaux centres urbains naissants ». L’entreprise entend à travers le lancement de ces nouvelles lignes, suivre les changements survenus sur la carte de distribution des logements à Alger et ainsi « améliorer l’image de l’entreprise qui active dans et pour le service public », a-t-il dit. Rappelons enfin que lors de cette même cérémonie, il a été également procédé à la remise du brevet de chauffeurs professionnels aux conducteurs qui ont suivi un stage au Centre de formation des chauffeurs relevant de l’Etusa et sis à Alger. Ce centre assure la formation de conducteurs dans trois spécialités : le transport public, respectivement de personnes et de marchandises, ainsi que le transport des produits dangereux. A ce jour, 762 chauffeurs ont été formés par des formateurs agréés par le ministère des Travaux public et des Transports, selon l’Etusa qui a annoncé l’ouverture de 47 autres centres de formation dans les 47 autres wilayas. Actuellement, l’Etusa emploie 3.052 travailleurs et dispose d’un réseau intégré de 220 kilomètres desservant 57 communes de la capitale ainsi que six communes à Tipasa et une commune à Boumerdès. Ce réseau dispose d’un parc global de 80 bus et transporte 150.000 voyageurs/jour. Pour renforcer sa flotte, cette entreprise publique a procédé, en 2017, à la location de 300 bus supplémentaires.
Y. M.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Yahia MAOUCHI

Les plus lus

Energie renouvelables
Par Farid HOUALI.

SITEV 2018
Par Yahia MAOUCHI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF