Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 117 - Nov 2018

Go

Transports

Le leader africain des travaux ferroviaires

Entreprise nationale de réalisation d’infrastructures ferroviaires

Par Smail ROUHA



Le plan de charge de l’Entreprise nationale de réalisation d'infrastructures ferroviaires (Infrafer) va passer de 7 500 km à 12 500 km de lignes ferroviaires à réaliser ou à moderniser sur tout le territoire national. Créée en août 1986 à la suite de la restructuration de la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF), l’Entreprise nationale de réalisation d'infrastructures ferroviaires (Infrafer) est depuis 30 ans un acteur majeur des travaux ferroviaires. Le statut d'entreprise publique économique lui a été conféré en date du 11 mars 1991, qui a consacré son autonomie. Rattachée depuis 2010 au ministère des Transports, cette entreprise, leader africain et 5e au niveau mondial, compte aujourd’hui sept Directions centrales fonctionnelles et opérationnelles, à savoir :

  • Une direction d'administration et des ressources humaines (DARH).
  • Une direction des finances et comptabilité (DFC).
  • Une direction d'audit (DA).
  • Une direction technico-commerciale (DTC).
  • Une direction des réalisations (DR).
  • Une direction des carrières (DC).
  • Une direction matériels et maintenance (DMM).

 

Missions et champ d’intervention

L'activité principale de l'entreprise est la réalisation des grands travaux d'infrastructures ferroviaires. On y distingue :

  • Les activités principales dont le renouvellement et pose de voies ainsi que les entretiens de la voie ferrée.
  • Les activités connexes telles que la production de ballasts, et vente d'agrégats et la production des éléments préfabriqués (traverses en béton armé (TBA), Murette garde-ballasts, caniveaux et Dallolts)

Centrée essentiellement sur les travaux ferroviaires, Infrafer diversifie également ses activités notamment les études d'exécution, la pose de voies nouvelles, le renouvellement et la modernisation de voies ferrées, la maintenance des voies ferrées, la réalisation d'embranchements particuliers, la maintenance d'engins de voies, la fabrication de traverses en béton armé et éléments préfabriqués, la production et vente d'agrégats, le bourrage lourd et le renouvellement de ballast.

 

* Travaux ferroviaires (projets)

 - La pose des voies nouvelles (PVN),

 - renouvellement des voies et ballast (RVB),

 - réalisation d’embranchements particuliers

 

*Production du ballast (25/50 et autres calibres)

Et tous types d’agrégats (0/3, 3/8, 8/15 et 15/25)

Infrafer dispose de carrières et stations d'agrégats au nombre de cinq domiciliées à Tébessa, Constantine, Boumerdes, Hamr El-Ain à Tipasa et Naâma, pour une capacité globale de production de 1 à 1,5 million de tonnes par an tous agrégats confondus, même si l’essentiel reste le ballast. Une production largement suffisante pour les besoins de l’entreprise.

 

*Production du traverses et élément préfabriqués en béton armé (les usines)

-  production de traverses en béton armé,

 - production de murette garde ballast,

 - production de Mur de quai,

 - production de dalots.

 

*Maintenance et location du matériel

 Maintenance, réparation et entretien du matériel roulant et fixe de l’entreprise

-  rénovation et maintenance du matériel voie

Actuellement, l’entreprise compte un effectif de 1 880 agents

  • Si l’on examine l’évolution des effectifs de l’entreprise sur les cinq (05) dernières années que renseigne le tableau ci-dessous :
  • Années : 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
    effectifs : 1 404 1 2019 1 272 1 311 1 482 1523 1880

Implantée sur le territoire national à travers sept projets d'intervention opérationnels, Infrafer dispose de capacités de réalisation estimées à 250 km/an. Elle est ainsi l'unique outil étatique de réalisation sur le plan national sur une telle distance. Son potentiel d'équipements et sa base industrielle lui permettent de développer une capacité opérationnelle de 350 km /an dont 150 km en travaux d'entretien. En outre, Infrafer est le chef de file de sept groupements d’entreprises, notamment dans les projets Mechéria-Bechar composé de 10 entreprises, Sétif/Gourzi ( 4), Mecheria-ElBayadh(8), Touggourt-Hassi Messaouad (5), Oran/Arzew (5) et de deux projets de lignes minières Tebessa-Annaba, et Senia-Ain Temouchent. « Actuellement, on a réalisé 3000 km de voie ferrée entre pose et renouvellement depuis la création d’Infrafer en 1986 », souligne Slimane Bouchama, P-DG d’Infrafer.

 

Les moyens de réalisation et de maintenance

Ayant bénéficié d’un crédit d’investissement de 8 milliards de dinars octroyé par l’État, Infrafer a acquis un nouveau matériel de travaux dont 28 machines ultramodernes destinées à la maintenance et à la rénovation des voies ferrées. « C’est un matériel qui rentre pour la première fois », a indiqué Slimane Bouchema, P-DG de l’entreprise, ajoutant que « ce matériel permet de gagner du temps et de l’argent à l’image de ce robot automatisé, le deuxième en Afrique, qui peut effectuer une soudure de grande qualité en l’espace de 2 minutes loin de la soudure traditionnelle qui est de l’ordre de 17 minutes » Avec ce robot automatisé, que l’Algérie est le deuxième pays au monde à posséder (après l’Autriche), celle-ci est réduite à deux minutes avec une grande performance dans la qualité de réalisation, a souligné Slimane Bouchama. Une équipe de vingt travailleurs d’Infrafer avait reçu une formation de mise en marche du robot en Autriche, dispensée par le fournisseur. D’autre part, il y a lieu de souligner qu’un autre projet, lié à la fourniture d’engins pour le renouvellement du rail, est signé entre « Infrafer » et « Infrarail » avec le partenaire autrichien «Plasser-Theurer.» Néanmoins, Infrafer disposait de son propre parc de matériel et d’équipement.

Moyens

Catégorie                                       Nombre
Transport                                        230
Levage & manutention                43
Equipements auxiliaires              80
Matériel de voie                             128
Génie civil                                       146
Total                                                601

Pour ses besoins, Infrafer est dotée de cinq usines de production de traverse en béton armé implantés à Constantine, Batna, Rouiba, Alger, Oran et Naâma pour une capacité de 400 à 600 unités par jour/poste, chacune.

 

Un chiffre d’affaires en hausse

Dès 2001, l'Entreprise Infrafer atteint et dépasse le seuil de 2 milliards de dinars de chiffre d'affaires, et ce pour la première fois depuis sa création. Et durant l'exercice 2008 elle a dépassé les 5 milliards de dinars. Actuellement, Infrafer a réalisé un chiffre d’affaires avoisinant les 5 milliards de dinars et espère, avec l’acquisition des nouveaux engins, porter ce chiffre d’affaires à 8 milliards de dinars.

 

Le plan de charge

Le plan de charge de l'entreprise Infrafer comporte la réalisation de 750 km de lignes ferroviaires pour un coût global de 32 milliards de dinars.  Un plan de charge appelé à passer de 7 500 km à 12 500 km de lignes ferroviaires à réaliser ou à moderniser sur tout le territoire national.

 

Les réalisations et projets en cours

Depuis sa création en 1986, l’entreprise nationale de réalisation d'infrastructures ferroviaires (Infrafer) a réalisé 3000 km de voie ferrée entre pose et renouvellement. Elle a en effet réalisé plusieurs projets d’intérêt national, grâce à son professionnalisme, à la compétence et à l’expérience professionnelle, facteurs ayant amené l’entreprise à être leader des travaux d’infrastructures ferroviaires. Et afin de maintenir et de préserver ce gain et la valeur constante de l’entreprise sur le marché national à la lumière de la forte concurrence des grandes sociétés  nationales  et internationales, Slimane Bouchama a appelé à « l’engagement de l’ensemble de la famille de l’EPE Infrafer avec un esprit de responsabilité envers les défis et les enjeux futurs. »

 

Projets réalisés

ü  Ligne ferroviaire Bordj Bou Arréridj/ Sétif (91 km)

ü  Modernisation de la ligne ferroviaire Annaba/ Ramdane Djamel (96 km)

ü  Réalisation des embranchements Particuliers de Voie Ferrée avec le MDN

ü  Réalisation de la Ligne ferroviaire Ain Touta/ M’sila (67 km)

ü  La mise en double voie de la ligne ferroviaire Khemis / Oued Fodda(67 km)

ü  La mise en double voie de la ligne ferroviaire Gué de Constantine / Oued Smar (6 km).

ü  La ligne ferroviaire Ain M’lila / Tébessa(165 km)

ü  Travaux génie civil et hydraulique à la Plaine d’El Khemis (89 km)

ü  Renouvellement de Voie, Ballast et Appareils de Voie des lignes Souk Ahras, Annaba/ Ramdane Djamel et Thenia/ Bouira (RVB 85)

ü  Ligne ferroviaire Es Senia / Arzew (16 km)

ü  Travaux génie civil de la ligne ferroviaire Ain Fakroun / Oum El Bouaghi (25 km)

ü  Ligne ferroviaire Tabia / Redjem Demouche (86 km)

ü  Ligne ferroviaire Mecheria-Bechar (141 km/360 km).

 

Projets en cours

ü  Ligne ferroviaire  Sétif / El Ghourzi (118 km)

ü  Renouvellement voie et ballast de la ligne minière Souk Ahras/Tébessa (148 km)

ü  Nouvelle ligne ferroviaire  Arzew(ZI)/Arzew (Ville) sur 7 km, en Groupement d’entreprises nationales publiques dénommé « Gerfa »

ü  Nouvelle ligne ferroviaire Tougourt / Hassi Messaoud 77 km /154 km, en Groupement d’entreprises nationales publiques dénommé  « GRTH ».

ü  Nouvelle ligne ferroviaire Tissemsilt/ Boughezoul sur 139 Km, en Groupement d’entreprises nationales publiques dénommé « GRTB »

ü  Nouvelle ligne ferroviaire Mécheria / El Bayadh sur 130 km, en Groupement d’entreprises nationales publiques dénommé  « GRMB »

ü  Nouveau projet de renouvellement voie et ballast Es Senia / Ain Temouchent sur 26 km /52 km et gare Tabia 7 km; en Groupement d’entreprises nationales publiques dénommé  « GRVB-Ouest ».

ü  Nouveau projet de renouvellement voie et ballast Constantine/Souk-Ahras / Tébessa  72 km /173 km  en Groupement d’entreprises nationales publiques dénommé  « GRVB- Est ».

 

La politique qualité

Certifiée ISO depuis 2003, Infrafer  compte poursuivre sa démarche de progrès en articulant son organisation et son fonctionnement autour d’un système de management de la qualité en référence à la norme ISO 9001 Version 2008. Cette stratégie vise à conforter le professionnalisme d’Infrafer en matière de prestations dans le domaine de la réalisation des infrastructures ferroviaires, à élargir le concept de satisfaction client à l’ensemble des parties prenantes tout en renforçant l’image de marque de l’entreprise et à améliorer l’organisation et la rentabilité de l’entreprise en se basant sur un partenariat dynamique et de coopération.

Pour ce faire, Infrafer s’engage à innover et à améliorer continuellement la qualité des produits et des services dans le domaine de la réalisation des infrastructures ferroviaires.  D’ailleurs, Infrafer a renouvelé son certificat de qualification et classification.

 



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Smail ROUHA

Les plus lus

SITEV 2018
Par Yahia MAOUCHI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF