Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 117 - Nov 2018

Go

Transports

Un port fort potentiel

Entreprise portuaire de Skikda

Par Smail ROUHA



Pôle économique de l’Est du pays, le port de Skikda se décline à travers sa polyvalence. Hydrocarbures, conteneurs, marchandises divers, équipements industriels, produits industriels finis ou semi-finis transitent par le port de Skikda avant d’atterrir dans les zones industrielles de l’est et du Sud-est du pays. A ses multiples vocations, s’ajoute celle des passagers qui enregistre ces dernières années une importance accrue notamment durant les périodes estivales tant la communauté nationale établie à l’étranger transite par ce port au vu de sa situation géographique des plus idéales. Un port dans le souci majeur repose sur le problème de sécurité, les divers accidents pouvant provenir surtout du mauvais temps. A cet égard, le port de Skikda s’est blindé contre les aléas de ce phénomène naturel en se conformant aux normes universelles établies en la matière. Société par actions régie par les lois et règlements relatifs à l’autonomie des entreprises, l’Entreprise portuaire de Skikda, au capital social détenu par un actionnaire unique, la Société de gestion des participations de l’Etat-Ports (Sogeports) a pour mission

- La gestion et de l’exploitation de l’outillage et des installations portuaires

- L’exercice des opérations de remorquage, pilotage et de lamanage

- L’exercice des opérations d’acconage et de manutention

- L’exercice des opérations de police et de sécurité

- L’exécution des travaux d’entretien d’aménagement et de renouvellement de la superstructure portuaire

- L’élaboration, en relation avec les autres autorités concernées, de programmes de travaux d’entretien, d’aménagement et de création d’infrastructures portuaires.

Son champ d’action s’étend sur :

- Deux ports de commerce : le port mixte de Skikda et le port Skikda El-Djédid, spécialisé hydrocarbures

- Deux postes de chargement en mer

- Trois ports de pêche : le Port de Collo, le Port de Stora et le Port de La Marsa.

Tandis que son hinterland s’étend sur 18 wilayas de l’Est et du Sud-est algérien

Pour ses besoins, l’Entreprise dispose en zone extra portuaire de 410.000 m2 dont :

- deux entrepôts sous-douanes d’une superficie de 40.000 M2 ;

- un port sec de 70.000 m2 (en activité) sis petite zone industrielle ;

- un port sec de 120.000 M2 (en activité) sis petite zone industrielle ;

- une plateforme logistique de 180.000 m2 sise zone de dépôt « Hamadi Kroum ».

Au vu de son intense activité, l’EP Skikda, qui emploie un effectif global de 1.979 agents dont 1.297 agents permanents, a acquis un important patrimoine foncier en dehors de l’enceinte portuaire (41 ha) « au niveau des wilayas de Constantine, Sétif, Biskra et Ouargla pour la création des bases logistiques dans le cadre de la création du corridor logistique port de Skikda, et la région sud-est du pays pour se rapprocher encore plus des clients », précise Laidi Lamrabet, P-DG de l’EP Skikda.

Par ailleurs, l’’Entreprise dispose de trois filiales. La part du capital social détenue dans chaque filiale se présente comme suit :

- 100 % du capital social de l’Entreprise de gestion des ports de pêche de Skikda « EGPPSkikda »

- 66% du capital de la Société intermodale de logistique « SIL »

- 100 % du capital social de la société Skikda containers services « SCS Spa »

En outre, l’EP Skikda détient des titres de participation dans quatre Sociétés par actions :

- 20 % du capital social de la société « Stora Spa »

- 15 % du capital social de la Société de gestion et d’exploitation de terminaux hydrocarbures « SGTH. Spa ».

- 8,69 % du capital social de la société Cnan Group

- 6,23 % du capital social de la Société d’investissement hôtelière « SIH Spa ».

 

 

Organisation

 

Capacités de transits

Outillée, l’Entreprise portuaire de Skikda dispose d'une capacité de transit annuelle de 4,5 millions de tonnes pour les marchandises et de 30 millions de tonnes par an pour les hydrocarbures avec une superficie commerciale à l'entreposage de 30,50 ha de terre-pleins et de 1ha de surfaces couvertes, en hangars et magasins. L'Entreprise dispose, en outre, d'infrastructures spécialisées comprenant un silo à céréales de 20.000 tonnes, un hangar de stockage pour aliment de bétail de 35.000 tonnes, une gare maritime de 1.200 passagers, une gare maritime auto-passagers de 500 véhicules, une cale de halage pour bateaux de pêche de 3 slipways, 10 appontements pétroliers et gaziers de 25.000 à 130.000 tonnes et 2 bouées « offshore » de chargement de supertankers, de plus de 320.000 tonnes, une station de deblastage de 15 000 m3, et un réseau ferré à l’intérieur du port de 5.930 ml.

 

Capacité d’accueil des deux ports de commerce

 

NOMBRE

TIRANT D’EAU

DESTINATION

POSTES A QUAI GENERAL CARGOS

14

6,5 A 10 METRES

polyvalents

Postes pétroliers

Dont :

-          P1 (25.000 tonnes)

-          P2 (35.000 tonnes)

-          P3 (50.000 tonnes)

03

 

01

01

01

12 à 14 mètres

 

11 mères

12 mètres

14 mètres

 

 

Essence- Gaz oil

Naphta- Gaz oil

Naphta- Gaz oil

 

  • PORT MIXTE DE SKIKDA 

 

NOMBRE

TIRANT D’EAU

DESTINATION

POSTES A QUAI GENERAL CARGOS

14

6,5 A 10 METRES

polyvalents

Postes pétroliers

Dont :

-          P1 (25.000 tonnes)

-          P2 (35.000 tonnes)

-          P3 (50.000 tonnes)

03

 

01

01

01

12 à 14 mètres

 

11 mères

12 mètres

14 mètres

 

 

Essence- Gaz oil

Naphta- Gaz oil

Naphta- Gaz oil

 

Des atouts indéniables

En plus de sa position géographique centrale dans la façade maritime de l’est algérien qui lui confère un rôle de premier plan dans les échanges commerciaux maritimes, de son attractivité aussi bien pour sa position géographique que pour sa souplesse et sa fiabilité (organisation du travail des équipes de manutention en 3 shift et 7 jours / 7 jours), sa dynamique pour le traitement des produits industriels, les produits métallurgiques et les conteneurs et son hinterland, le Port de Skikda dispose de moyens matériels modernes et adaptés à tous types de trafics. En effet, l’EP Skikda a investi beaucoup dans son potentiel équipement. « Nous disposons d’un parc naval comportant différents types de remorqueurs, de vedettes de pilotage et de canots d'amarrage, pousseurs et barges de récupération d'une part et d'une panoplie d'engins roulants composée de chariots élévateurs, de grues, de tracteurs portuaires, de remorques et de camions avec semi-remorques de différents types », révèle Laidi Lamrabet.

 

Parc de levage et manutention

Désignation

Capacité

Nombre d'engins

Grues portuaires

de 45 à 124T

10

Grues automobiles

de 30 à 350T

14

Chariots élévateurs

de 1,5 à 32T

77

Chariots Reach Stacker et Spreader 36T

de 36 à 45T

18

Pelles chargeuses (04 mini chargeur, 03 chargeur et 02 rétrochargeur )

de 0,5 à 02T

9

Tracteurs portuaires

de 32 à 35T

12

Portique à grain 160T/H (pompe à grain)

16T/h

2

Autres (Remorque Esclaves)

40 à 120T

14

 

 

 

 

 

 

 

 

Parc naval

TYPE

NOMBRE

PUISSANCE

REMORQUEUR

10

1500 à 6.000 CV

VEDETTE DE PILOTAGE

07

350 à 1.110 CV

CANOT D'AMARRAGE

10

250 à 300 CV

BARGE DE RECUPERATION

02

15 m3 et 25 m3

CANOT POUSSEUR

04

 

 

Par ailleurs, l’E Skikda dispose d’un système d’information de l’entreprise, basé sur un ensemble de logiciels informatiques brossant l’ensemble des activités de l’entreprise et en particulier la gestion du navire et de l’exploitation (Signe) et un réseau informatique qui combine le Wifi et la fibre optique, installée en 2013 et généralisée en 2014 et 2015 à toutes les structures, y compris les services de Douane, d’un système de management intégré selon les normes ISO 9001 : 2008, ISO 14001 : 2004 et le référentiel OHSAS 18001: 2007 pour lequel l’entreprise a été précurseur en certifiant son système de management qualité en 2004 selon la norme 1SO 9001 – l’entreprise a intégré les aspects liés au management de la santé sécurité et environnement et ce conformément aux référentiels ISO 9001:2008, ISO 14001:2004 et OHSAS 18001:2007, et dont le système intégré est certifié depuis l’année 2010 –, d’un guichet unique électronique dont l’EP Skikda pilote avec l’EP Alger et l’EPOran. Un projet d’envergure nationale mis en place en partenariat avec la Compagnie émiratie DPW et qui permettra la dématérialisation des documents et le traitement des opérations portuaires à distance. Il en résultera une fluidité totale des transactions commerciales au niveau des ports algériens.

 

Une activité intense

Au plan des activités portuaires, le bilan établi, à fin septembre 2015, fait ressortir que le trafic global a atteint 20.855.338 tonnes contre 23.302.551 tonnes enregistrées au cours de la même période de l’année précédente, soit une baisse de 11%..

 

 

 

 

U : TONNES

RUBRIQUES

REAL 2012

REAL 2013

REAL 2014

REALISATION A FIN SEPTEMBRE

2014 

2015 

EVOLUTION 

TRAFIC GLOBAL

23.864.227

25.322.896

30.245.736

23.302.551

20.855.338

-11%

 

Tandis que le trafic hydrocarbures a connu une baisse de -13% par rapport à la période 2014 (l’objectif fixé n’est réalisé qu’à 88%). Le trafic marchandises générales a connu, quant à lui, une hausse de +02% avec un taux de réalisation égal à 101%.

Tandis que le trafic de marchandises générale cumulé a connu, durant la même période, une hausse de 2% soit 72.507 tonnes en plus par rapport à la même période 2014. Cette hausse est obtenue grâce aux importations de ciment qui ont augmenté de 44.959 tonnes (le meilleur résultat est réalisé durant le 3e trimestre avec plus de 21.711 tonnes par rapport au 3e trimestre 2014), au trafic des biens d’équipements qui a augmenté de 44.746 tonnes par rapport à 2014 (le meilleur résultat est réalisé durant le 2e trimestre avec plus de 51.740 tonnes par rapport au 2e trimestre 2014, cette hausse a été freinée par une baisse de trafic de 15.267 tonnes enregistrée durant le 3e trimestre 2015), aux importations de métaux ferreux ont également connu une hausse de 40.005 tonnes, une hausse qui a permis d’amortir la baisse enregistrée dans les importations des tubes, et aux exportations de céréales qui ont connu une hausse de 7.816 tonnes. Ces résultats, qualifiés de chiffres record traduisent les efforts déployés par l'Entreprise qui a réalisé des investissements de 3.250 MDA 1.926 MDA en équipements de manutention et de servitude. Concernant le trafic de conteneurs, les résultats sont plus qu’éloquents. En effet, le nombre de conteneurs traités (embarqués et débarqués) au port de Skikda jusqu’au 30 septembre 2015, a connu une augmentation de l’ordre de 11% par rapport à la même période de l’année 2014, allant de 111 315 EVP à 123 540 EVP. Les conteneurs vides ont connu une hausse de l’ordre de 8.860 EVP contre une hausse de 3.365 EVP pour les conteneurs pleins. Le tonnage des marchandises est passé, quant à lui, de 788 531 tonnes en 2014 à 819 303 tonnes en 2015 soit une hausse de 4%.

Les objectifs fixés en matière de nombre de conteneurs EVP ont été réalisés à 106% et à 99% en matière de tonnage global conteneurisé.

 

Trafic conteneurs

 

 

 

U : EVP

RUBRIQUES

REAL 2012

REAL 2013

REAL 2014

REALISATION A FIN SEPTEMBRE

2014 

2015 

EVOLUTION 

Nombre EVP

110 655

132.290

148.321

111.315

123.540

11%

TONNAGE

760 097

903.505

1.063.173

788.531

819.303

4%

 

En raison, de la baisse du trafic des hydrocarbures gazeux de -1.408.516 tonnes, des exportations de méthane qui ont baissés de -1.201.644 tonnes ainsi qu’à la baisse du trafic des hydrocarbures raffinés et spécialement les exportations autres que le bitume qui ont enregistré une baisse à l’ordre de -1.105.638 tonnes, le trafic hydrocarbures a chuté de 13% en passant de 20 millions de tonnes à 17,5 millions de tonnes. Ce qui a engendré une baisse du nombre de navires ayant accosté au port de Skikda de 10%, soit 284 navires en moins. Par ailleurs, et en raison de la programmation arrêtée par l’ENTMV au titre de l’exercice 2015 au port de Skikda, seuls 9.737 passagers ont transité par le port de Skikda au cours des neufs premiers mois de l’année 2015, soit une diminution de l’ordre de 52% par rapport à la même période 2014. Néanmoins, à l’échelle du trafic global national, le port de Skikda se maintient dans la position de 2e port avec une amélioration de sa part de marché de l’ordre de 11,83%, comparativement à l’année 2013.

 

 

Des perspectives prometteuses

S'agissant des perspectives de développement, il est question de la réalisation d'un 3e bassin, derrière la jetée principale, pour le trafic conteneurs principalement, avec une capacité de 100.000 EVP/. En outre, il est prévu le développement du port à hydrocarbures, en collaboration avec Sonatrach, avec la création d'une jetée secondaire et des postes de chargement de 250.000 tonnes, dans le souci de répondre aux exigences nées de l'inauguration récente du nouveau méga-train GNL. Par ailleurs, on retiendra les prévisions de développement du corridor logistique-Sud du pays par la création de plates-formes logistiques dans les wilayas de l'arrière-pays, afin de les rapprocher, le plus, des lieux d'enlèvement et de livraison de leurs marchandises. Cependant, le grand challenge demeure sur le projet d’extension du port de Skikda du côté Est (ilot des chèvres) et dont l’étude technique est achevée. D’un coût de 10 milliards de dinars, et dont l’EP Skikda s’engage à en financer sur ses fonds propres 50%, l’extension comportera un nouveau terminal céréalier de 500 m de quais, un quai de 650 m pour les cargaisons diverses pouvant accueillir de navires à fort tirant d'eau (de 15 à 20m de profondeur), un terre-plein de 68 ha. Par ailleurs, le port sera desservi par une liaison directe à l'autoroute Est-ouest, par le biais de la pénétrante Skikda-El Harrouch, en cours de réalisation. Le tracé, long de 31 km, permettra un traitement rapide du trafic et une circulation plus fluide des marchandises. Un projet d’une importance vitale pour la pérennité du port de Skikda et pour le développement de la région.

 



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Smail ROUHA

Les plus lus

L’Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

SITEV 2018
Par Yahia MAOUCHI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF