Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 126 - Jan 2020

Go

ELECTION PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE 2019

Patriotisme et dévouement

L’ANP aura accompagné les Algériens dans leurs revendications

Par Farid HOUALI



L’alignement de l’ANP aux côtés du peuple afin d’atteindre ses objectifs visant à opérer le changement escompté et sa mobilisation continue pour accompagner les Algériens dans leurs marches pacifiques et leur sécurisation et son engagement pour la préservation de l’État national et ses institutions républicaines, en adéquation avec les intérêts du peuple algérien et ses ambitions légitimes, et ce, conformément à ses missions constitutionnelles, ne sont plus à démontrer.

L’Armée a en effet veillé, depuis le début des manifestations pacifiques lors desquelles le peuple algérien a fait montre d’un comportement civilisé et d’un haut niveau de conscience et de maturité, à s’aligner aux côtés du peuple et a insisté sur la nécessité de satisfaire ses revendications légitimes, de façon à garantir le bon fonctionnement de l’Etat dans le cadre de la légitimité constitutionnelle. Sortie d’un tunnel obscur que nul ne savait où il allait mener, l’Algérie peut être fière de ses « enfants ».

«Nos valeureux hommes, engagés sur le terrain, se sont attelés, en sus de poursuivre l’accomplissement de leurs lourdes et nobles missions habituelles, qui leur sont dévolues par la Constitution, à accompagner le vaillant peuple algérien, qui a fait montre d’un degré élevé de conscience et de maturité, en rejetant catégoriquement toutes les tentatives de mettre en jeu et compromettre l’avenir du pays, et ont veillé, à la lumière des instructions fermes et éclairées du Haut Commandement de l’ANP, à se conformer à la Constitution et aux Lois de la République afin d’empêcher notre pays de sombrer dans les abysses de la violence et du chaos et d’éviter les dérives politiques et sécuritaires aux conséquences imprévisibles», écrivait le défunt général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah, dans son message de félicitations adressé au président de la République Abdelmadjid Tebboune au lendemain de son élection à la magistrature suprême « à l’issue de la réussite des présidentielles du 12 décembre 2019, qui se sont déroulées dans de bonnes conditions sécuritaires, grâce aux efforts consentis par les personnels de l’ANP et des différents services de sécurité, qui ont prouvé, une fois de plus, leur capacité à contribuer efficacement dans la réussite de telles échéances nationales importantes et leur sens élevé du devoir sacré et de responsabilité », a encore soutenu l’ancien vice-ministre de la Défense nationale, chef d’Etat-major de l’ANP et président du Comité d’Etat-major opérationnel dans son message.

Feu Ahmed Gaïd Salah a adressé, également, «ses sincères félicitations à l’ensemble des éléments de l’ANP et des différents corps de sécurité, qui ont contribué, chacun dans le cadre de ses fonctions et dans les limites de ses prérogatives, avec détermination, fidélité et abnégation, à la sécurisation de ces élections et d’en faire une nouvelle fête démocratique dans l’histoire de notre chère Algérie».

Il a indiqué que les efforts consentis par l’ANP et qu’elle ne cesse de consentir, «suivant un plan stratégique étudié», prennent en considération «la préservation des institutions de l’Etat et la protection des édifices publics et des biens des citoyens, outre l’accompagnement clairvoyant de la justice et la sécurisation des marches pacifiques, dix mois durant, en veillant à ce qu’aucune goutte de sang ne soit versée».

« Ces efforts ont démontré aux citoyens, qui suivent avec un intérêt grandissant l’évolution des évènements, la sincérité du Haut Commandement de l’ANP et sa fidélité à ses engagements devant Allah, la patrie et le peuple, en préservant l’intégrité de la patrie, sa souveraineté ainsi que son attachement aux solutions constitutionnelles en vue d’amener le pays à bon port», a-t-il dit, ajoutant que cela «a contribué à cristalliser une opinion publique nationale convaincue de la pertinence de l’approche du Haut Commandement de l’ANP, qui l’a exprimée à maintes occasions, où s’est renforcée la cohésion entre le peuple et son armée et les citoyens, notamment les jeunes conscients, enthousiastes et aspirant à un avenir meilleur où ils trouveront la place qui leur sied, ont réagi favorablement avec les positions inébranlables de leur armée, découlant et inspirée de notre histoire riche en épopées, en exploits et en sacrifices incommensurables à travers les âges».

 

La cohésion entre le peuple et son armée saluée

Affirmant que «cette cohésion et interaction entre le peuple et son armée a contribué à aller de l’avant afin d’éradiquer la bande qui a semé les grains de la corruption et a pillé les richesses de la patrie et les potentiels de la nation», le défunt général de corps d’Armée s’est félicité des «résultats considérables qui ont été couronnés par la réussite du processus présidentiel, pour lesquels nous remercions Allah de nous avoir permis de les réaliser dans de bonnes conditions».

«C’est là une victoire divine qu’Il n’accorde qu’à ses fidèles et sincères serviteurs, ce qui est à même de nous encourager à poursuivre les efforts sur cette bonne voie qui a restauré la confiance des citoyens en leur Etat et a restitué à la Patrie son aura dans le concert des Nations», a-t-il poursuivi. Le chef de l’Etat sortant Abdelkader Bensalah n’a pas omis de son côté de mettre en exergue le rôle «déterminant» et les efforts «gigantesques» l’ANP pour garantir la pérennité de l’Etat et préserver la sécurité et la stabilité du pays.

Dans une allocution lors de la cérémonie de prestation de serment du président élu, Abdelmadjid Tebboune au Palais des Nations, Abdelkader Bensalah a en effet affirmé que «les réalisations enregistrées, en peu de temps et dans la conjoncture difficile que vit notre pays, n’auraient pas été possibles sans la parfaite concertation et coordination entre les institutions de l’Etat».

 «Au terme de ma mission, je voudrais apporter mon témoignage pour l’histoire quant au rôle déterminant et efforts gigantesques de l’Armée nationale populaire (ANP), digne héritière de l’Armée de libération nationale (ALN), qui incarne l’unité de notre Nation à travers son attachement à la suprématie de la Constitution pour la sauvegarde de l’Etat, la protection de la sécurité et de la stabilité du pays», a-t-il déclaré.

Á  ce propos, Abdelkader Bensalah a rendu hommage au défunt chef d’état-major de l’ANP, vice-ministre de la Défense nationale «pour son positionnement aux côtés de notre peuple en cette période difficile de son histoire, pour son accompagnement opérationnel au processus engagé par le pays en vue de sortir de la situation de crise et d’organiser des élections régulières et transparentes, et pour sa détermination face aux agissements hostiles et à toutes les tentatives désespérées d’attenter à la sécurité nationale et à mettre en péril notre unité nationale».

«L’Algérie peut s’enorgueillir aujourd’hui de son expérience inédite et de son mouvement populaire civilisationnel et pacifique, qui s’est exprimé, dans la sérénité et la dignité et sans effusion de la moindre goute de sang», a-t-il ajouté.

 

Un engagement sans faille

Pour rappel, l’ANP a proposé la mise en application de l’article 102 de la Constitution, comme solution s’inscrivant exclusivement dans le cadre constitutionnel, lors de son intervention du 26 mars dernier, au niveau du Secteur Opération Sud-Est de Djanet en 4e Région militaire, mais face à l’absence de réaction aux propositions de l’Armée nationale populaire et aux tergiversations qui perduraient, il a été préconisé, en date du 30 mars passé, la mise en application des articles 7, 8 et 102 de la Constitution. La dernière étape fut la réunion du 2 avril, lors de laquelle le Haut Commandement de l’Armée nationale populaire a pris une position historique ferme, en insistant sur la satisfaction immédiate de la revendication populaire pressante et l’application des dispositions de l’article 102 de la Constitution. Ainsi, le peuple a obtenu ce qu’il voulait lorsque le président de la République a présenté sa démission le soir du jour même, pour passer ensuite à la phase de transition. La démission de l’ex-président de la République Abdelaziz Bouteflika, début avril dernier, a donné lieu à une instabilité institutionnelle évidente. Alors que les Algériens manifestent chaque vendredi par des millions, leur refus aux symboles de l’ancien régime, l’institution militaire se retrouve encore une fois, et malgré elle, au devant de la scène, et face à une crise politique aiguë et qui menace même l’intégrité du pays. Mais n’oublions surtout pas que ce sont les servitudes de sa mission qui font la grandeur de l’Armée. Fidèle aux idéaux de la révolution de Novembre, aux principes fondamentaux de notre République et au serment qui la lie à la Nation, elle est plus que jamais prête à prendre part à l’œuvre de rénovation nationale et à y participer avec une conscience aiguë de ses potentialités et de ses obligations et un sens élevé de son devoir, car notre pays se trouve à la croisée des chemins pour le choix de son devenir... L’Histoire retiendra qu’après avoir sauvé le pays d’un chaos destructeur, l’ANP a essentiellement contribué à la sauvegarde des principes républicains de la nation, et qu’elle a été une source d’impulsion majeure dans le développement du processus de construction démocratique.

 

L’attachement à la voie constitutionnelle

L’engagement de l’ANP à mener «amplement» ses missions constitutionnelles et le devoir de se tenir « loin des questions qui ne la regardent pas», ont souvent été réaffirmés par le défunt général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah à l’occasion de ses nombreuses visites de travail et d’inspection effectuées dans les Régions militaires. Ainsi, l’institution militaire, tout en rappelant les principales missions de l’ANP, se refuse de s’impliquer dans la vie politique. En visite dans la 5e Région militaire, fin avril dernier, le vice-ministre de la Défense nationale a, en effet, mis l’accent sur l’attachement de l’ANP à la voie constitutionnelle, à travers l’organisation de l’élection présidentielle dans les «meilleurs délais».

«L’attachement profond du commandement de l’ANP à la Constitution, cautionnée par le peuple à travers ses représentants au Parlement, émane du fait que tout changement ou amendement de ses dispositions ne relève pas des prérogatives de l’ANP, mais de celles du Président qui sera élu conformément à la volonté du peuple», affirmait Ahmed Gaïd Salah dans une allocution prononcée lors d’une réunion d’orientation et suivie, via visioconférence, par l’ensemble des personnels des unités des 4e et 5e Régions militaires, lors du 2e jour de sa visite à la 5e RM. Une position de principe et un signe manifeste et constant de la détermination de l’ANP à ne pas s’écarter de la voie constitutionnelle, quelles que soient les conditions et les circonstances, et quiconque prétend le contraire fait preuve d’ingratitude    envers l’Armée et ses positions de principe constantes, en particulier ces arrivistes qui ont profité des richesses du pays à bien des égards et veulent aujourd’hui donner des leçons à l’ANP et à son commandement. « Je réaffirme une fois encore que le Haut Commandement de l’ANP, qui s’est engagé devant Allah, la patrie et l’Histoire, n’a aucune autre ambition que de veiller à la quiétude et à la sérénité des Algériens et à préserver la sécurité, la stabilité et la fierté de l’Algérie, face à l’instigation des ennemis et des conspirateurs », a affirmé le général de corps d’Armée dans une allocution d’orientation lors de sa visite de travail au commandement de la Garde républicaine fin novembre dernier. Parole d’un patriote.

 

F. H.

 



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Farid HOUALI

Les plus lus

L’Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Les règles de l’immigration légale
Par maître Serge Pautot, .

Sider El Hadjar
Par Yahia MAOUCHI .

Télécharger version PDF

Version PDF