Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 114 - Juin 2018

Go

Gendarmerie nationale

Une jeunesse aux galons

Le lieutenant-colonel Habib Mekki

Par Farid HOUALI



À l’Institut national de criminalistique et de criminologie (INCC) de Bouchaoui (Alger), la compétence, la maîtrise et le savoir-faire ne sont pas un vain mot. Bien au contraire, l’INCC/GN constitue une fierté nationale, au vu des normes internationales utilisées en matière d’enquête criminelle, et que nous envient certains pays européens. Discrets, dans l’ombre, ses « experts » font de la science un instrument au service de la justice. « Un progrès indéniable a marqué l’évolution des services de la Gendarmerie nationale notamment dans le domaine de la police scientifique et technique, à travers la modernisation des infrastructures et l’acquisition des équipements et systèmes technologiques de pointe en matière d’expertise criminalistique », nous affirme le lieutenant-colonel Habib Mekki, directeur de la criminalistique à l’institut. Une direction chargée de « réaliser des expertises et examens à la demande des magistrats, officiers de la police judicaires ainsi que les autorités habilitées ». La direction de la criminalistique a également pour missions, « l’assistance des unités opérationnelles sur le terrain telles que l’Unité d’identification des victimes des catastrophes et l’Unité d’intervention sur les scènes de crimes complexes ». Ingénieur en hydrocarbures et chimie, diplôme qu’il obtient de l’Institut national des hydrocarbures et chimie (INHC) de l’université de Boumerdes en 1998, notre officier aurait pu choisir un autre métier que d’endosser l’uniforme. Ainsi, après une formation de base d’une année (1998-1999) à l’Académie interarmes de Cherchell, destination l’Ecole supérieure de la GN des Issers dans la wilaya de Boumerdes où le lieutenant-colonel Habib Mekki reçoit une « formation moderne » mettant les Gendarmes au diapason des développements en cours, en leur permettant d’accomplir leur mission, avec l’opportunité d’ouverture de larges perspectives futures. Le diplôme en poche, place au terrain. Le lieutenant-colonel Habib Mekki débute « sa vie de gendarme » à la division d’exploitation et recherche au niveau du commandement de la Gendarmerie nationale. En 2003, il est désigné pour suivre une formation de deux ans dans le domaine de l’analyse des matériaux à l’INCC de Bruxelles. En compagnie d’autres cadres de la GN, il est chargé de suivre le projet de la mise en place de l’INCC/GN, créé une année plus tôt. Au cours de sa carrière professionnelle dans ce corps de l’armée, le lieutenant-colonel Habib Mekki est passé par plusieurs autres fonctions, notamment chef du département examens à l’INCC en 2009 et sous-directeur des investigations scientifiques et techniques en 2012. Au terme de cinq ans à ce poste, il est nommé directeur de la criminalistique à l’INCC/GN. Modeste et communicatif, notre lieutenant-colonel, né en 1976, n’a su, tout au long de notre entrevue, dissimulé « sa fierté » d’appartenir à ce corps. « Je ne dirais pas que je suis plus patriote que tous ces braves hommes et femmes aimant leur pays, mais me concernant, sachez que la Gendarmerie nationale m’a tout donné », affirme-t-il. « Soyons fidèles aux valeurs de nos aïeux et faisons en sorte que notre Algérie puisse surtout préserver sa paix. Les expériences passées nous ont appris que seuls l’union et l’amour pour notre patrie pourraient constituer un barrage à toutes mauvaises interprétation », ajoute-t-il encore. Marié et père de quatre enfants, notre interlocuteur se montre « compréhensif » quant au chemin que pourraient prendre ses enfants dans l’avenir quoique son « désir » soit  que l’un de ses enfants prenne le flambeau. F. .H.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Farid HOUALI

Les plus lus

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF