Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 116 - Oct 2018

Go

DGSN

La génération montante des cadres de la DGSN

Lieutenant de police Selma Saoudi

Par Farid HOUALI



Depuis, le recrutement de femmes dans le corps de police a connu une évolution leur nombre représente actuelles 10% des effectifs, tous grades confondus puisque la DGSN a réussi grâce à la politique des portes ouvertes à recruter des femmes et à leur assurer les meilleures conditions pour s’acquitter pleinement de leurs missions.
Le corps de la police compte en effet, parmi les domaines professionnels les plus attractifs pour la femme, d’autant que la DGSN accorde un grand intérêt au travail des policières, de par les mesures incitatives prises pour assurer la stabilité à cette catégorie. Autrement dit : la police ne se conjugue plus au masculin. Depuis quelques années, un changement positif a eu lieu; il a permis à d’autres femmes de conquérir une place, et pas des moindres, dans un domaine jugé jusque-là propre aux  hommes. C’est le cas notamment du lieutenant de police Selma Saoudi, chef de la cellule d’écoute et d’action préventif à la sûreté de la wilaya déléguée de Dar El Beïda.   Elle est actuellement la plus jeune chef de service des effectifs relevant de la sûreté de la wilaya d’Alger. Titulaire d’une licence en sciences de communication et de l’information de l’université d’Alger III,  Selma Saoudia choisi d’intégrer en 2014 les rangs de la direction générale de la Sûreté nationale, après avoir terminé ses études supérieures.« La profession de policier m’a toujours fascinée», nous assure-t-elle. Avant d’être nommé à son actuel poste, l’officier Selma avait déjà exercé au sein des RG (Renseignement généraux), mais à sa « demande », elle est affectée à un service « actif ». Elle se retrouve ainsi à la sûreté urbaine de la Cité Faïzi (Bordj El Kiffan). Stimulée par les incitations  du général-major Abdelghani Hamel, directeur général de la Sûreté nationale, qui encourageait l’émergence de jeunes cadres, Selma n’a en aucun instant caché « sa fierté » d’appartenir à ce corps constitué. Son modèle ? Toutes les femmes algériennes, particulièrement les femmes-cadres de la DGSN. « Ambitieuse », notre jeune officier « veut aller le plus loin dans sa carrière de policière » et gravir ainsi les échelons et pouvoir contribuer à sa manière, dans le respect des lois de la République, et à l’intégration de la femme dans la police et au développement du pays. « Mon objectif est celui de véhiculer la meilleure image qui soit de notre institution », résume-t-elle. Pour ce faire, notre interlocutrice affirme avoir bénéficiéégalement d’une formation en langue des signes. « Dans nos missions quotidiennes, il est important de bien communiquer », soutient l’officier de police Selma Saoudi.

F. H.



Du même auteur

Par Farid HOUALI

Les plus lus

Tourisme, culture et histoire
Par maître Serge Pautot, .

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF