Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 110 - Dec 2017

Go

DGSN

La DGSN fait son bilan

Saison estivale 2017

Par Farid HOUALI



Dans le but d’éviter justement de telles « situations »,  la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a mis en place un important dispositif de sécurité au niveau des 79 plages (relevant des compétences territoriales de la DGSN) autorisées à la baignade pour assurer la surveillance des baignades et la protection des estivants et surtout au niveau des points frontaliers à travers lesquels, le nombre de voyageurs, y ayant transité, a augmenté de 17,21% durant la saison estivale 2017, atteignant 4.924.626 voyageurs. Pour une meilleure maitrise de la saison estivale, près de 12 000 agents relevant de la police des frontières ont été déployés le long des frontières terrestres, maritimes et aériennes,  outre la mise en place de mesures de facilitation et d’un nouveau système de contrôle aux frontières. Ainsi, dans le cadre de l’approche prônée par la direction générale de la Sûreté nationale concernant la police aux frontières, axée  sur l’équation : sûreté-facilités, des mesures ont été prises afin de faciliter et d’alléger les procédures policières et de permettre de contrôler le flux de mouvement aux frontières et aussi de parer à toute forme de criminalité au niveau  des frontières, le Commissaire divisionnaire, Si Salem Youcef, directeur adjoint de la police des frontières (DPF) assurait lors d’une conférence de presse, organisée à l’Ecole nationale de police «Ali Tounsi» et consacrée à la présentation du bilan des activités de la DGSN durant la saison estivale 2017, que les services de la police des frontières terrestres, maritimes et aériennes relevant de la Sûreté nationale ont enregistré une augmentation du nombre des voyageurs ayant transité par les points frontaliers durant la saison estivale 2017 atteignant 4.924.626 voyageurs contre 4.201.398 l’année dernière durant la même période. Cette année, le transit par les points frontaliers a augmenté de 723.228 voyageurs supplémentaires par rapport à la saison estivale de l’année dernière, soit une hausse de 17,21 %, fait ressortir le bilan. Dans le détail, 4.041.693 voyageurs algériens et 882.933 étrangers ont transité par les différents points frontaliers cet été. Le mouvement frontalier aérien représente 49,33% contre 44,34% en terrestre et 06,46% en maritime. S’agissant de l’activité au niveau des frontières  algéro-tunisiennes, le même officier a fait état d’une augmentation de l’ordre de 36,36% du nombre de voyageurs par rapport à 2016 avec 2.175.910 voyageurs, dont 1.685.036 Algériens et 490.874 étrangers cette année, contre 1.595.662 voyageurs durant la saison estivale 2016. « Nous avons également déployé le système Albocos (Algeria Border Control System) pour accélérer le contrôle biométrique et réduire le délai du passage des voyageurs à moins de 5 minutes », a encore expliqué le commissaire divisionnaire Si Salem. Par ailleurs, les mêmes services ont recensé 2.582 ressortissants algériens ayant fait l’objet de mesures d’expulsion, de rapatriement et de reconduite à la frontière et ont enregistré 1.258 ressortissants étrangers ayant fait l’objet de mesures d’éloignement. De leur côté, les brigades de la police des frontières maritimes (PAFM) ont contrôlé 108.494 voyageurs et 33.756 véhicules à bord de navires battant pavillon algérien en provenance des différents ports européens. Pour le mouvement des véhicules, les services de la police des frontières ont contrôlé 566.623 véhicules durant la saison estivale 2017, dont 313.800 appartenant à des nationaux et 252.823 à des étrangers, contre 499.610 véhicules contrôlés l’année dernière soit une augmentation de 13.41%. Le Commissaire divisionnaire Si Salem a présenté des statistiques sur le transit des hadjis pour la saison 2017 qui a coïncidé avec la saison estivale, relevant que ces services ont contrôlé et accompagné au départ vers les deux Lieux sains de l’Islam 36.445 hadjis à bords de 121 vols durant la période s’étalant du 6 août au 19 septembre 2017. Ces derniers ont bénéficié de grandes facilitations à même de réduire les délais d’attente, que ce soit lors des enregistrements ou lors des embarquements. Par facilitation, il y a lieu de comprendre la mise en place de bonnes conditions pour le transit du passager par la réduction du temps de traitement. Parmi ces mesures, le renforcement du nombre de «guichets mobiles» des services de la police de l’air et des frontières au niveau des ports au bénéfice des voyageurs avec véhicules. Aussi, la police des frontières a prévu des couloirs de facilitation pour les personnes âgées, malades, handicapées, tout passager nécessitant un traitement spécial, aussi bien au niveau des aéroports, ports que des sites frontaliers. Les mesures de facilitation des procédures concernent également les accès terrestres et aériens en territoire national, dont les frontières algéro-tunisiennes. Assumant un rôle éminemment stratégique dans la sécurité des postes frontaliers terrestres et aéroportuaires, la police des frontières est sur tous les fronts pour faire face à tout ce qui pourrait nuire à l’intérêt du pays ou à l’économie nationale.

Une présence, une assurance
S’agissant des affaires traitées durant la saison estivale 2017, le Commissaire divisionnaire Si Salem a fait état du traitement de 2.565 affaires ayant trait principalement aux crimes de faux et usage de faux (207 affaires) et 193 autres affaires concernant l’exécution de décisions judiciaires et administratives. Le nombre de personnes impliquées dans ces affaires est de 2.593 contre 1.117 affaires enregistré l’année dernière, a rappelé le même responsable. Sur un autre registre, lors de cette même conférence de presse consacrée au bilan des activités de la direction durant l’été 2017, le commissaire principal de police Ghezli Rachid directeur adjoint de la prévention routière à la Direction de la sûreté publique a relevé que 204 personnes ont péri et 4.739 autres ont été blessées dans 3.979 accidents de la circulation survenus dans les zones urbaines au niveau national, déplorant le fait que le nombre de morts ait enregistré une hausse de 2,55 %, par rapport à l’année écoulée alors que le nombre de blessés et d’accidents a reculé respectivement de 9,22 %, et 5,46 % du fait de l’efficacité des mesures préventives mises en place au niveau national par la DGSN. Les mêmes services ont traité 100 affaires liées à l’exploitation illégale des plages et 234 affaires liées à l’exploitation de parkings sans autorisation. Ces affaires ont donné lieu à la saisie de 189 tables et 351 parasols. 28 accidents causés par les des jet-skis ont été enregistrés causant des blessures à quatre personnes. Par ailleurs, les mêmes services ont enregistré 391 agressions sur des personnes, 285 agressions sur des biens, 174 cas d’atteinte à la pudeur et 758 cas d’atteinte à l’environnement, ainsi que l’arrestation de 1602 personnes. Les services de la Sûreté nationale ont reçu 11.344 appels téléphoniques à travers le numéro vert 15-48. A rappeler que 150.000 policiers dont plus de 100 policières ont été mobilisés pour cette saison estivale afin d’assurer la sécurité au niveau de 77 plages. Pour sa part, le commissaire principal de police, Hocine Abad, chef de bureau au service criminologie et d’investigation de la police judiciaire, a présenté les statistiques sur l’activité du service durant l’été 2017 au niveau national. Plus de 39.000 affaires ont été enregistrés dont 65% traités. Ces activités ont mené à l’arrestation de plus de 34.000 personnes, a-t-il affirmé, ajoutant que plus de 30.000 victimes ont été enregistrées. Aussi, au niveau de la capitale, les délits en tout genre enregistré une baisse de 2% par rapport à 2016 selon un bilan détaillé présenté fin septembre dernier par le chef de la sécurité publique à la sûreté de la wilaya d’Alger, le commissaire principal de police, Mohammed Filali. «Nous avons constaté une baisse de 2,28% de ces méfaits», a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse organisée à Alger, portant sur les activités enregistrées durant la saison estivale 2017. Selon lui, durant cette période, près de 3 539 affaires ont été traitées parmi lesquelles 2 183 personnes ont été arrêtées. Donnant plus de détails sur ce bilan, le même officier a noté qu’en ce qui concerne les affaires liées à l’atteinte aux personnes, ses services ont eu à traiter pas moins de 1684 affaires en 2017. «Celles-ci se sont soldées par l’arrestation de 1494 personnes», a-t-il détaillé. Pour ce qui est de l’atteinte aux biens, «1855 affaires ont été traitées et ont permis la neutralisation de 689 personnes». S’agissant des affaires en lin avec le trafic de drogues, le même bila fait ressortir que celle-ci sont en nette augmentation. Le commissaire principal de police, Mohamed Filali a fait état de 2303 affaires traitées durant cette même période qui ont débouché sur l’arrestation de 2498 personnes. Il a signalé que pour le kif traité, les services de la sûreté de la wilaya d’Alger ont saisi une quantité de 36 kg. Concernant les drogues dures, celui-ci relève une hausse de consommation comparativement à l’année écoulée. Ainsi, 14,04 gr d’héroïne ont été saisis en 2017 contre, 0,4 en 2016. Une hausse qui, souligne-t-il, est loin d’être négligeable. Idem pour la cocaïne où la consommation a plus que doublé, avec 82,92 gr en 2017 contre à peine 4 gr durant la même période. Pour ce qui est des psychotropes, une quantité de 10 469 comprimés ont été saisis par la DGSN. S’agissant du dispositif mis en place pour la rentrée scolaire de cette année, Mohamed Filali a relevé qu’il a été procédé à la sécurisation de 1461 établissements scolaires des différents paliers dans la capitale soulignant à cet effet que 400 patrouilles de police ont été déployées pour assurer la sécurité à l’entrée et la sortie des élèves. En outre, concernant la sécurité publique, le responsable a fait état de 21.650 infractions routières impliquant 4758 retraits de permis de conduire. A rappeler que 150.000 policiers dont plus de 100 policières ont été mobilisés pour la dernière saison estivale.
F. H.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Farid HOUALI

Les plus lus

L'Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Après l’automobile
Par Yahia MAOUCHI.

La transformation numérique
Par Dr Ali Kahlane,.

Sécurité alimentaire
Par Yahia MAOUCHI.

Saison estivale 2017
Par Farid HOUALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF