Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 115 - Août 2018

Go

Habitat

« Notre objectif est de réaliser un logement typiquement algérien »

Ali Djebli, DG de l’OPGI/Mostaganem

Par Yahia MAOUCHI



El Djazair.com : Si l’on veut expliquer la vocation initiale de l’OPGI, que diriez-vous ?

Ali Djebli : L’OPGI comme son nom l’indique, c’est l’Office de la promotion et de la gestion immobilière. Donc, nous sommes un EPIC, une entreprise à caractère industriel et commercial, spécialisée dans la gestion immobilière, et la réalisation des programmes tous types confondus de logement. En effet, la désignation réglementaire consacre l’OPGI comme un Office public ayant pour vocation, comme cela est indiqué, la promotion et la gestion immobilières. Ainsi, dans le cadre de cette vocation, il se présente comme l’instrument public dans la réalisation de la politique du logement, notamment à caractère social, développée par les pouvoirs publics et de la gestion des biens locatifs qu’il réalise. 

El Djazair.com : Quid de l’utilisation des matériaux locaux dans la réalisation de vos projets ?

Ali Djebli : Tous les produits utilisés dans la réalisation de nos projets d’habitat sont des produits locaux, conformément aux instructions du Premier ministre. De plus, les matériaux utilisés sont de premier choix.  Il convient de savoir également que tout le programme social de la wilaya a été lancé et réalisé dans la majorité, par des entreprises algériennes, avec une main-d’œuvre locale d’une qualité appréciable. L’objectif final, faut-il le rappeler, est de terminer l’ensemble des programmes en livrant des cités intégrées agréables avec toutes les commodités et infrastructures : éducatives, sanitaire, sécuritaire et autres. En somme, une qualité du produit répondant aux normes internationales. Des structures antisismiques. Actuellement, les portes d’accès aux immeubles sont réalisées en bois massif, marches et contremarches en granit, des matériaux nobles avec une nouveauté dans la réalisation des logements l’utilisation de l’énergie solaire, sans oublier en matière d’hygiène environnementale, le tri des ordures ménagères au niveau de l’ensemble des sites. Les résultats obtenus sont encourageants. Comme est aussi encourageante la baisse de l’agressivité des occupants de ces sites.

El Djazair.com : Qu’en est-il du nouveau concept de quartier intégré, et du centre d’attractivité ?

Ali Djebli : Les pouvoirs publics, dans leur politique de relogement, ont maintes fois promis d’en finir avec les cités dortoirs. A cet effet, nous assurons nos souscripteurs qu’il va y avoir tout ce dont ils auront besoin. Les équipements d’accompagnements ne sont pas en reste : équipements scolaires, locaux commerciaux souvent aménagés (supérette, pharmacie, annexes d’APC, bureaux de poste, petit marché couvert…) ; espaces verts, aires de jeux, mosquées … En somme, tout ce qui suit la vie collective des cités. Ainsi, dans les cités et les habitats intégrés, nous avons des équipements qui sont actuellement, en maitrise d’ouvrage déléguée. Dans les nouveaux projets, la minuterie est alimentée à l’énergie solaire, il y a la mise en place de la parabole collective et en perspective la réutilisation des eaux usées pour l’arrosage des espaces verts. Ainsi, ces logements offriront toutes les garanties de qualité tant sur le plan des matériaux utilisés, les équipements prévus à l’intérieur que sur le plan de la conception et de la réalisation. Sur le chantier du futur pôle urbain El Hchem, il est aisé de constater qu’il n’est plus question de construction bâclée. Qu’il s’agisse des équipements intérieurs et ou des travaux de l’extérieur, tout est fait dans les règles de l’art. Nous avons instauré un suivi rigoureux des travaux pour avoir une bonne qualité des logements.

El Djazair.com : Vous travaillez sur l’utilisation de l’énergie solaire et les panneaux photovoltaïques, dans les citées intégrées ?

Ali Djebli : Notre OPGI a été l’initiateur dans l’utilisation des énergies solaire, notamment dans l’éclairage public. Nous prévoyons également d’utiliser cette énergie au niveau des établissements scolaires pour chauffer les classes. Les cinq écoles, en cours de réalisation, seront dotées du système d’énergie solaire, pour l’éclairage interne des classes, pour l’éclairage externe, ainsi que pour les chauffages. Nous allons également l’intégrer au niveau des logements, notamment pour les parties communes. Comme nous avons également entamé une expérience pour une alimentation en énergie éolienne. Nous sommes en train d’initier une opération pour l’utilisation de cette énergie au niveau de la cité Abdelmalek Remdhan, avec 500 logements en voie d’achèvement. Et nous allons également l’intégrer pour produire de l’éclairage extérieur et de l’éclairage à l’intérieur des immeubles. Donc, c’est une expérience que nous sommes en train de développer sur les écoles, et sur les parties communes des immeubles.

El Djazair.com : Quels sont les objectifs et les perspectives de votre OPGI ?

Ali Djebli : Pour le plan quinquennal 2019-2024, nous prévoyons la réalisation de 2000 logements en promotion immobilière. Nous avons déjà 250 logements inscrits dans la nouvelle formule du LPA, et nous prévoyons la réalisation de 1000 logements locatifs promotionnels. C’est une formule que nous sommes en train de développer d’une manière minutieuse au niveau de l’OPGI de Mostaganem, avec un montage financier entre OPGI et crédit bancaire. Un programme qui sera lancé avant la fin de l’année en cours. C’est du logement promotionnel destiné, d’une part, à la vente libre, et, d’autre part, à la location pour la couche moyenne, avec un taux de loyer variant entre 10 000 et 15 000 DA par mois. Notre objectif est la maintenance et la préservation du patrimoine existant. Nous travaillons également sur la mise à niveau de nos agences. Nous avons déjà prévu dans l’actuel budget pour 2018, l’aménagement et la mise à niveau de cinq agences. Durant ces deux années, nous allons terminer avec l’aménagement de toutes les agences, en plus de l’informatisation des autres départements, tout ce qui est comptabilité, finance, gestion des projets…Le dernier objectif, c’est d’arriver à produire un logement typiquement algérien, en utilisant des matériaux de construction locaux à100%, et avec une main-d’œuvre algérienne. Il faut savoir que Mostaganem dispose uniquement d’une seule entreprise étrangère. Tout notre programme est confié à des entreprises locales.     

El Djazair.com : Quelles sont les difficultés et les contraintes que vous rencontrez aujourd’hui ?

Ali Djebli : Notre grande contrainte demeure le non-paiement de loyer. Ce qui se répercute négativement sur nos ressources financières. Et pour pallier ce problème, nous devons lancer des programmes promotionnels, des programmes dans le cadre du nouveau segment : le promotionnel locatif. Néanmoins, le citoyen doit prendre conscience qu’il se doit de conserver et de sauvegarder son lieu de vie. En dépit de toutes ces contraintes, l’OPGI/Mostaganem a réalisé durant 2017 un bénéfice de 23 millions de dinars.  Nous espérons atteindre tous nos objectifs, notamment en matière de réalisation des nouvelles formules. Mais également la réhabilitation du patrimoine, l’amélioration du taux de recouvrement de loyer pour améliorer les ressources de l’Office pour faire face à des futurs investissements, notamment la réalisation d’un projet promotionnel repère au niveau de la wilaya de Mostaganem. Nous travaillons également à améliorer nos prestations pour que notre OPGI, soit toujours près des préoccupations des citoyens, et la prise en charge de toutes leurs doléances, tout en les accompagnant dans l’amélioration de leur cadre de vie.       
       
Y. M.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Yahia MAOUCHI

Les plus lus

L’Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

Libertés démocratiques
Par Farid HOUALI.

Alger ville intelligente
Par Farid HOUALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF