Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 117 - Nov 2018

Go

Tourisme

Le tourisme saharien à l’honneur

SITEV 2018

Par Yahia MAOUCHI



Au regard des richesses naturelles que recèle l’Algérie, le secteur du tourisme demeure incontestablement une source de richesse inestimable, et le meilleur substitut aux hydrocarbures. Pour ce faire, il est vital d’encourager et d’inciter le secteur privé à l’investissement pour la réalisation de nouveaux projets touristiques, dans le but d’accroître le nombre de lits pour l’accueil des touristes, nationaux et étrangers, mais aussi et surtout de créer la compétitivité et d’améliorer la qualité des prestations de services devant répondre aux standards mondiaux. Le tourisme saharien devra être l’un des plus importants segments du tourisme national, tout en offrant toutes les possibilités aux investisseurs, publics et privés, de réaliser leurs projets dans des zones balnéaires, sahariennes, urbaines, rurales ou climatiques. Le principal atout de l’Algérie réside dans le fait qu’elle dispose des meilleures infrastructures routières et aéroportuaires dans toute l’Afrique. Etant encore relativement peu connue au plan touristique, l’Algérie devra constituer à l’avenir, une « destination nouvelle » pour le tourisme international mais également pour la demande intérieure qui devient de plus en plus importante. Toutes les formes de tourisme peuvent se décliner en produits touristiques de haute, moyenne et basse gammes, à l’instar du tourisme de circuits, d’affaires, du tourisme balnéaire, de randonnées, du tourisme culturel et / ou sportif, de l’archéologie, chasse, pêche, rallyes, tourisme de santé, thermalisme, climatisme. Par ailleurs, le développement du tourisme saharien jouit d’une place privilégiée dans la politique gouvernementale, ce qui ne manquera pas d’avoir une incidence positive sur tout l’environnement économique de la région du Sahara, à commencer par la création d’emploi et l’offre de plus de possibilités d’investissement. Ainsi, le sud algérien, à partir des Hauts-Plateaux et jusqu’à son extrême, étant l’un des plus beaux au monde, abrite un potentiel touristique extraordinaire avec ses paysages diversifiés, ses immenses plateaux rocailleux, ses vastes espaces dunaires, le grand Erg, montagnes de Tassili, oasis, tous impressionnants pour les visiteurs de la région. Il ne reste qu’à conjuguer les efforts pour raviver le secteur et le rendre économiquement plus rentable. A cet effet, la relance de la destination touristique, spécifiquement saharienne, et la promotion des investissements dans le secteur du tourisme requièrent l’adhésion effective de l’ensemble des secteurs d’activités et la population. Autrement dit, la coordination entre les différents secteurs publics et privés est la solution idoine pour promouvoir cette destination touristique aux retombées indéniables pour l’économie nationale et locale. Sachant que le tourisme est devenu, aujourd’hui, une fenêtre économique d’où la nécessité de relancer le mouvement touristique basé sur le partenariat, la sécurité et l’investissement dans le capital humain. Une chose qui nécessite la coordination et le rapprochement de tous les opérateurs afin de faire de l’Algérie une destination privilégié. Cependant, l’encouragement des investissements publics et privés dans ce secteur doit passer par un allègement des procédures administratives et techniques actuelles qui pénalisent plusieurs opérateurs désireux d’investir dans ce segment d’activité créateur d’emplois et de richesses. En outre, il faut améliorer la qualité de la formation hôtelière qui demeure le maillon faible de la chaine des intervenants dans le vaste champ touristique, notamment le tourisme saharien.

La dynamisation du tourisme saharien

La relance et la dynamisation du tourisme saharien constituent, aujourd’hui, des défis pour notre pays qui doit valoriser ses richesses touristiques et naturelles pour se placer sur le marché mondial du tourisme et ce, à travers l’intensification des efforts de promotion et de développement de la destination Sud. A cet effet, il est indispensable de renforcer des liaisons aériennes entre le nord et le sud du pays, et de l’étranger vers les régions touristiques du sud durant la saison touristique saharienne (octobre-mai), ainsi que l’encouragement et l’incitation des différents organismes de voyages et de tourisme à promouvoir cette destination. Le renforcement de l’investissement touristique au sud du pays vise à rattraper le manque enregistré en matière d’hébergement et à améliorer les services dans cette région, connue pour son patrimoine matériel, immatériel, culturel et naturel, comme les paysages, les dunes et les palais qui constituent un musée à ciel ouvert, ainsi que les gravures rupestres racontant l’histoire de la région. Ainsi, pour promouvoir cette destination, plus de 500 projets destinés à la région sud, sont en cours de réalisation, sur un total de 1800 projets touristiques accrédités par le ministère du Tourisme et de l’Artisanat au niveau national. Ils permettront ainsi de renforcer le secteur avec près de 56 000 lits, créer plus de 20 000 postes d’emploi, près de 260 hôtels étoilés (4 et 2 étoiles), 74 motels, 21 résidences touristiques, 22 villages touristiques en sus de 15 stations thermales. En somme, le tourisme saharien a un avenir prometteur à la faveur du rétablissement de la sécurité et de la stabilité à travers tout le pays, de la baisse des prix des billets d’avion suite à la signature de conventions avec Air Algérie et Tassili Airlines portant réduction de 50% sur le prix du billet d’avion à destination du Sud. En somme, l’heure est venue de se recentrer sur une vision dynamique génératrice de rentrées en devises, l’option est alors à la diversification économique. Le secteur du tourisme, un des acteurs les plus concernés et les plus attendus pour combler le déficit, commence à sortir de sa léthargie. Enfin comme disaient les gens du Sahara, « c’est dans le désert que nous apprenons le plus à être nous-mêmes et à être en nous-mêmes. Et c’est dans le désert que nous percevons le plus que c’est dans la finitude de notre existence que nous pouvons ressentir l’infini de la vie et du monde ».

Réception de 817 nouveaux hôtels

Intervenant en marge de l’inauguration de la 19e édition du Salon international du tourisme et des voyages, organisé sous le slogan « l’Algérie, terre de paix et d’hospitalité », Abdelkader Benmessaoud, ministre du Tourisme et de l’Artisanat, a affirmé que son secteur s’est doté cette année de 817 nouveaux hôtels, d’une capacité totale de 120.000 lits, 2.200 autres hôtels de catégories 5 et 4 étoiles d’une capacité de 217.000 lits sont en cours de réalisation. Un grand acquis, affirme le ministre, pour le secteur du tourisme algérien qui est l’une des priorités du programme de développement du président de la République, et de son gouvernement. « Cet évènement est important pour faire valoir les caractéristiques et les capacités touristiques réelles et considérables de l’Algérie. Il constituera également une occasion pour le lancement de la saison touristique saharienne » a-t-il ajouté. Abdelkader Benmessaoud, a plaidé également pour le renforcement et la promotion de l’Algérie comme destination touristique, à travers la diversification des programmes et l’organisation des voyages d’exploration dans les différentes régions du pays. Il a souligné l’importance d’accorder « une place privilégiée » pour le tourisme saharien, qualifié de « locomotive devant attirer les touristes, notamment les étrangers, et développer le secteur ». Selon le ministre, un plan de communication a été également lancé pour promouvoir le tourisme saharien qui recèle des potentialités énormes pour mettre en avant le tourisme local.

Promotion de la destination Algérie

Dans le but de promouvoir la destination Algérie, une convention a été signée entre le ministre de la Communication et le ministère du Tourisme et de l’Artisanat au niveau du Pavillon central de la Safex (Pins Maritimes) Alger. La convention-cadre qui a été signée en marge de la 19e édition du Salon international du tourisme et des voyages (Sitev) par Djamel Kaouane, ministre de la Communication, et Abdelkader Benmessaoud, ministre du Tourisme et de l’Artisanat, entre dans le cadre du renforcement de la coordination et de la concertation entre les secteurs pour la promotion de la destination Algérie, et faire connaitre son héritage et patrimoine en artisanat. Une convention-cadre en adéquation avec l’une des cinq dynamiques du Schéma directeur d’aménagement touristique (SDAT), adopté par le gouvernement notamment dans son volet plan destination Algérie qui vise à accroître l’attractivité et la notoriété de la destination Algérie (le Marketing et la promotion touristique). D’autant que les technologies de l’information et de la communication, caractérisées par la flexibilité et l’immédiateté, ont fait du tourisme un marché virtuel pour attirer les touristes et les investisseurs.

Des atouts à faire-valoir

Par ailleurs, les différents participants à cette 19e édition du Sitev ont indiqué que cette manifestation constituait une occasion pour faire connaître les atouts de la région du Sud et attirer les touristes nationaux et étrangers. Considérant le tourisme comme étant une opportunité économique à ne plus négliger, des intervenants dans ce secteur ont pris les dispositions propres à le relancer, notamment par le biais du partenariat et l’investissement dans le capital humain. Enfin, cette 19e édition du Sitev, organisée sous le haut patronage du Président Abdelaziz Bouteflika, qui a enregistré la participation de 308 exposants dont plus de 120 étrangers venus de 13 pays, a été un rendez-vous incontournable pour la découverte, la promotion, la mise en relation d’affaires et la commercialisation de produits et services touristiques. En outre, ce rendez-vous annuel a été l’occasion pour l’ensemble des opérateurs nationaux et étrangers du tourisme et les professionnels d’échanger les expériences, établir des contacts directs et exposer leurs produits pour attirer un plus grand nombre de touristes.

Cap sur la numérisation du secteur

Rappelons enfin qu’à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale du tourisme, coïncidant avec le 29 septembre de chaque année, Abdelkader Benmessaoud, a annoncé le lancement officiel d’un nouveau portail électronique pour la promotion de la destination Algérie. M. Benmessaoud a précisé à cette occasion que ce portail qui se présente en trois langues : arabe, français et anglais, a pour objectif de faire connaître la diversité touristique de l’Algérie, les plus importantes destinations disponibles ainsi que les agences de tourisme et de voyage, les hôtels, restaurants classés, transport, outre l’art culinaire et l’artisanat. Conscient de l’importance de l’utilisation des nouvelles technologies dans le développement de son secteur, le ministre a rappelé la création d’un programme pour l’élargissement de la numérisation au soutien de la coopération et de la relation entre l’administration et le citoyen. Mieux encore, le secteur du tourisme sera également doté incessamment d’un guide touristique électronique sous forme d’application sur téléphones portables avec la contribution de start-up gérées par des jeunes visant à présenter des idées innovées dans le domaine des voyages et de la promotion de la destination Algérie. Dans le même ordre d’idées, il convient de rappeler également l’ouverture en novembre 2017 d’un portail au niveau du ministère du Tourisme et de l’Artisanat concernant le traitement et le contact avec les agences de voyage et la création en mai 2018 d’un autre portail pour la réception et le traitement des dossiers des projets des investisseurs.

Y. M.

 



Du même auteur

Par Yahia MAOUCHI

Les plus lus

L’Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

SITEV 2018
Par Yahia MAOUCHI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF