Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 123 - Oct 2019

Go

A la une

Le général de corps d’armée Ahmed Gaïd Salah à propos de la présidentielle

« L’armée ne soutient aucun candidat »

Par Rafik BITOUT



La seule priorité des forces armées est la sécurisation de l’Algérie et de son peuple, la sauvegarde de sa stabilité, son indépendance et sa souveraineté nationale dans un contexte régional caractérisé par des mutations et des évènements suscitant la méfiance. Tel est le message adressé par le général de corps d’rmée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, dans son allocution prononcée, au deuxième jour de sa visite de travail et d’inspection en 2e Région militaire, où il a supervisé l’exécution d’un exercice de tirs avec missiles, depuis deux sous-marins contre des cibles terrestres, en présence du général-major Meftah Souab, commandant de la 2e Région militaire et du général-major Mohamed Larbi Haouli, commandant des forces navales. Vilipendant «la propagande colportée par la bande », le chef d’état-major de l’ANP a affirmé que « parmi les propagandes colportées par la bande et ses acolytes et qu’il faut combattre, celle qui tente de répandre l’idée que l’Armée nationale populaire appuie un des candidats aux prochaines présidentielles. » Une « propagande » ayant pour objectif, souligne le général de corps d’Armée, « de perturber cette importante échéance électorale ». Dans sa plaidoirie, le vice-ministre de la Défense affirme que « seul le peuple plébiscitera le prochain Président à travers les urnes » et que « l’Armée nationale populaire ne soutient personne, et c’est un engagement que je prends devant Allah, la patrie et l’histoire. Comme nous soulignons encore une fois, et partant de l’intégrité que la Glorieuse Révolution de Libération nous a appris, que nous sommes sincères dans nos dires et loyaux dans nos actes, que nous ne dévierons jamais de nos positions, et que nous sommes engagés à continuer de faire face à la bande jusqu’à se débarrasser de ses manigances ». Un message adressé à certaines voix, mues par des intérêts étroits et des calculs personnels, qui soutiennent ouvertement que l’Armée nationale populaire « viole » la Constitution et la loi et à ceux qui tentent de remettre en cause la neutralité de l’ANP, épine dorsale fondant la nature et le caractère national et apolitique de l’armée. Un message clair qui se veut un rappel à l’ordre des partisans du chaos et pratiques politiques plus que douteuses.

L’hommage aux jeunes

Assurant que l’ANP a misé, et le demeure toujours, sur l’unité du peuple algérien avec son armée, et c’est ce qui est démontré à travers le soutien et le rassemblement des fidèles fils du peuple algérien autour de leur armée, en accomplissant ses missions, le général de corps d’armée Ahmed Gaid Salah a rendu « hommage » aux citoyens, notamment les jeune. « J’ai eu, lors de mes précédentes interventions, à souligner que la singularité du peuple algérien, authentique, fier et habitué à remporter tous ces défis quelles que soient leur nature et difficulté, fait que gagner le pari des élections présidentielles, prévues avec l’aide d’Allah, le 12 décembre prochain, soit une évidence et constitue, de ce fait, une nouvelle étape parmi les grandes étapes que les Algériens n’ont eu de cesse de franchir avec confiance et constance », a noté le chef d’état-major de l’ANP qui a souligné que « c’est dans ce sillage que s’inscrivent le sérieux et la pertinence de la préparation des prochaines présidentielles ». Dans le même registre, le général de corps d’Armée Ahmed Gaid Salah demeure convaincu qu’après la phase de convocation du corps électoral et l’entame, par l’Autorité nationale indépendante des élections, des missions qui lui sont assignées, à la lumière d’un code électoral adapté, « les bases seront instaurées pour une garantie de la tenue de cette échéance électorale, dans un climat empreint de sincérité, de crédibilité et d’intégrité ».

Une preuve manifeste de dévouement

Dans son intervention, le vice-ministre de la Défense nationale a mis en avant la maturité politique de la jeunesse algérienne, force vive du pays. « En cette occasion, il nous appartient de rendre hommage à tous les citoyens, notamment les jeunes, qui ont pris conscience du défi que représente ce rendez-vous électoral et de son importance capitale pour l’Algérie et son peuple, en affluant massivement sur les bureaux d’inscription à travers les différentes communes de la République, pour s’inscrire sur les listes et se préparer à effectuer leur devoir national. » Pour le chef d’état-major de l’ANP, l’accomplissement du devoir national par cette frange de la population est « une preuve manifeste du dévouement envers l’Algérie et de la forte volonté du peuple algérien et de son souci à participer aux prochaines présidentielles avec tout ce que cela requiert comme attitude et valeurs inhérentes aux principes du peuple et aux constantes de la nation. »

 

Un rendez-vous électoral sécurisé

Dans son discours, le général de corps d’armée réitérera clairement la loyauté de l’institution républicaine au peuple dont sont issus les éléments de l’Armée nationale populaire. Après avoir salué « le sens de responsabilité et l’engagement affichés par  le staff de l’Autorité nationale indépendante des élections » en vue de faire de cette importante échéance électorale une halte essentielle attendue par le peuple algérien avec  ferveur, le général de corps d’armée a affirmé que « ce rendez-vous  historique sera une fête pour l’Algérie et ses loyaux enfants sur la voie  de la solution constitutionnelle pour une sortie de crise », ajoutant que « c’est dans ce cadre précisément, que s’inscrit notre  attachement constant au processus constitutionnel et notre souci quant au  respect, strict et total, des lois de la République. Notre ligne de conduite de laquelle nous n’avons jamais dévié quelle qu’en soient les circonstances, car il s’agit de la seule et unique issue de réalisation des grands objectifs escomptés et de laquelle dépend l’avenir du pays ». Concernant la sécurisation des élections présidentielles, le chef d’état-major a fait savoir qu’il a donné « des instructions aux commandants de régions et de forces ainsi qu’aux différents services de sécurité pour entamer immédiatement toutes les mesures nécessaires pour sécuriser le processus électoral à travers tout le territoire national, afin que notre peuple puisse s’acquitter de son devoir électoral dans des conditions empreintes de sécurité et de sérénité ».

Conscience et objectivité

Evoquant les médias et le rôle qu’ils doivent jouer dans cette période cruciale, le général de corps d’armée a exhorté les journalistes « intègres » à aider l’Algérie à vaincre ses ennemis. « Tout le monde connait l’importance de l’aspect médiatique et son impact sur l’opinion publique nationale ainsi que sur le déroulement des évènements. Partant, j’appelle les hommes intègres exerçant dans ce secteur à faire preuve de conscience et à contribuer activement à la victoire de l’Algérie contre ses ennemis, à travers l’effort médiatique probe et la franchise qui caractérise les hommes de media patriotiques, et ils sont nombreux », a-t-il lancé. Pour le chef d’état- major de l’ANP, l’intérêt de l’Algérie doit être au-dessus « de toute autre considération ». « L’Algérie mérite que nous soyons, au sein de l’Armée nationale populaire, à la hauteur des aspirations du peuple. Toutefois, notre droit sur le secteur des médias nationaux, avec toutes ses branches, presse écrite et audiovisuelle, de suivre avec sincérité et franchise le déroulement et l’évolution des évènements, de faire preuve de l’objectivité requise dans le traitement des faits, de dire la vérité sans craindre les reproches de ceux qui font de l’alarmisme leur moyen médiatique idéal », a-t-il souligné. Et de préciser : « Tel est le conseil sincère que nous donnons à tous les hommes intègres du secteur de l’information ».

Poursuite de la lutte contre la corruption

Abordant l’actualité et revenant sur les dernières condamnations notamment de Said Bouteflika, les généraux Toufik et Tartag, Louisa Hanoune, qui ont été condamnés à 15 de prison, ainsi que de l’ancien ministre de la Défense, Khaled Nezzar, et de son fils Lotfi, condamnés à 20 ans de prison pour complot contre l’autorité de l’armée, le général de corps d’armée a qualifié les décisions du tribunal militaire de Blida de « peines qui concrétisent une revendication populaire pressante et légitime. (Elles) ont été reçues avec enthousiasme par les citoyens, qui ont exprimé leur satisfaction de voir ceux qui, dans un passé récent, sévissaient sur terre avec orgueil et dédain envers la souffrance de notre vaillant peuple. » Pour le chef d’état-major, le Haut commandement de l’ANP a, ainsi, tenu ses engagements envers le peuple et la patrie, en ce qui concerne l’accompagnement de la justice pour juger les corrompus, en fournissant des garanties suffisantes pour ester en justice tous ceux impliqués dans la corruption «  car nul n’est au-dessus de la loi. Que le peuple algérien sache que nous ne connaitrons point de répit jusqu’à ce que chaque corrompu et chaque subversif ait la punition qu’il mérite. » Et de promettre de continuer « l’opération de lutte contre la corruption jusqu’à la fin, soit l’assainissement du pays de ces corrompus qui détruisent les potentiels du peuple et l’avenir des générations, quels que soient les efforts à fournir et les sacrifices incommensurables à consentir ».

R. B.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Rafik BITOUT

Les plus lus

L’Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

La parole au peuple
Par Rafik BITOUT.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF