Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 117 - Nov 2018

Go

Développement Local

Pour une maîtrise du développement socioéconomique

Wilaya déléguée de Ouled Djellal

Par Yahia MAOUCHI



Ouled Djellal, qui jouit depuis 2015 du statut de wilaya déléguée, est une région réputée pour ses ovins et ses dattes. Sa nouvelle politique est orientée, essentiellement vers l’industrie agroalimentaire, le développement du réseau d’alimentation en eau potable (AEP), l’amélioration des prestations sanitaires grâce à des nouvelles structures sanitaires, et l’encouragement de la pratique sportive à travers la création de nouveaux complexes sportifs de proximité. Ainsi, selon le wali délégué, Djellouli Bouchentouf, la concrétisation de l’ensemble de ces projets « permettra à la wilaya déléguée de faire un bond qualificatif considérable en matière de développement global et d’amélioration des conditions de vie de la population ». Ainsi la nouvelle wilaya déléguée de Biskra s’est vue accorder un programme de 12 269 logements de différents segments, à savoir le logement social, LSP, LPA les aides de l’habitat rural, et les aides de réhabilitation. « Parmi, les logements notifiés, y compris les aides, 9943 logements sont achevés, et 2326 logements en cours de réalisation. Le taux d’avancement des travaux oscille entre 30 et 90% », explique le wali délégué. En matière d’éducation, la wilaya déléguée d’Ouled Djellal, a réalisé un grand progrès, notamment en cycle secondaire. « Au cours des deux dernières années, nous avons réalisé 4 lycées, notamment dans les agglomérations éloignées. Pour le cycle moyen, nous avons réalisé deux CEM, un à la commune de Bir Naam, et un autre à la commune de Doucen. Nous avons pu également relancer les travaux de réalisation de trois CEM qui y étaient gelés. Une chose qui contribuera indubitablement à la gestion de la surcharge des classes. Pour le cycle primaire, nous avons livré durant les deux dernières années, neuf groupes scolaires. Et après la levée du gel sur les projets publics, nous avons entamé les travaux de réalisation de quatre groupes scolaires », se félicite M. Bouchentouf. Par ailleurs, sur le plan administratif, la wilaya déléguée d’Oued Djellal, a bénéficié de trois projets. Un projet d’étude pour la réalisation de la circonscription d’Ouled Djellal. Un autre projet pour la réalisation de trois directions à savoir, la direction des travaux publics, l’habit et l’hydraulique. Et un troisième projet destiné à la réalisation de 16 logements pour les cadres. Pour le secteur de la santé, la circonscription a bénéficié de trois projets. Un hôpital de 80 lits à Ouled Djellal, un hôpital de 60 lits à Sidi Khaled, et un complexe pour enfants à Ouled Djellal. « Le projet de Sidi Khaled est déjà inscrit, et il est en cours de réalisation. Pour les deux autres, les projets sont inscrits en étude, et les bureaux d’études sont déjà désignés », précise le wali délégué.

Près de 6 000 lotissements sociaux créés
Par ailleurs, dans le cadre de l’instruction interministériel, 1 du 07 juillet 2017, inhérente à la création des lotissements sociaux, la wilaya déléguée de Biskra a pu créer des milliers de lots. « Nous avons créé des lotissements au niveau des six communes de la circonscription, avec un total de lots créé répartis comme suit ; 2000 lots à Ouled Djellal, 600 lots à Ech Chaïba, 1050 lots à la commune de Doucen, 1062 lots à la commune de Sidi Khaled, 519 lots à la commune de Ras El Miad, et 580 lots à la commune de Besbes. Et nous sommes très avancés sur ce dossier. Nous avons déjà entamé les travaux de viabilisation à la commune de Doucen, pour l’ouverture des voies. Ensuite, nous allons entamer les travaux des réseaux d’assainissements et d’AEP. Donc, nous allons régler un grand problème dans le secteur du logement, par le biais de ces lotissements sociaux », se réjouit M. Bouchentouf.  Par ailleurs, la wilaya déléguée d’Ouled Djellal, a réussi à diversifier son économie qui est basée, aujourd’hui, en plus de l’artisanat, sur l’élevage ovin et l’agriculture, en particulier celle des dattes Deglet Nour, Litima, Mouch Deguela, les figues, grenades et raisins. A ce sujet, notre interlocuteur rappelle que sa wilaya déléguée dispose de trois anciennes zones d’activités. « La zone de Ouled Djellel qui englobe 78 projets, la zone d’activité de Sidi Khaled avec 54 projets, et celle de Bir Naam avec 37 projets. Ce qui donne un total de 170 projets au niveau de cette circonscription, dont 50 projets opérationnels. Ce qui représente également une superficie totale de 420 199 m2, en plus des 74 projets en dehors de la zone d’activité, dont 50 projets sont déjà opérationnels, notamment dans la production de gypse qui est de très bonne qualité », indique le wali délégué. Abondant dans le même sillage, le premier responsable de la wilaya déléguée d’Ouled Djellal affirme que la direction de la promotion des investissements de la circonscription administrative reçoit quotidiennement plus de 5 investisseurs. « Ces derniers, sont orientés vers le secteur qui répond à leur profil, et qui sont également accompagnés dans le cadre du programme national de mise à niveau, par les différents dispositifs de l’emploi, tels que l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI), l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (Ansej), et la Caisse nationale d’assurance-chômage (CNAC) », se félicite-t-il. Pour les perspectives, notre interlocuteur révèle que sa circonscription envisage la création de trois nouvelles zones d’activités, à Sidi Khaled, Ouled Djellal, et à Doucen, qui est une commune à vocation agricole par excellence. Dans le même ordre d’idées, M. Bouchentouf rappelle que sa wilaya déléguée s’étale sur une superficie de 6 200 ha de phoeniculture, avec une production qui atteint les 533 878 quintaux, et 625 615 palmiers dattiers. Ouled Djellal, à l’instar de la wilaya mère est, aujourd’hui un pôle agricole incontournable autour duquel les pôles industriels et touristiques sont en train de se développer

Un nouveau pôle agricole et touristique
Deux particularités chez les habitants de la wilaya déléguée d’Ouled Djellal : il y a souvent dans chaque maison une ou deux chèvres, élevées pour les besoins laitiers de chaque famille. Cette région est caractérisée par une race ovine de renommée mondiale (Race d’Ouled Djellal) dite aussi race blanche, avec plus de 600 000 têtes aujourd’hui. Sur le plan agricole, cette wilaya déléguée est caractérisée par deux zones ou deux pôles agricoles. Une zone à Doucen, où l’agriculture est diversifiée, composée de palmiers-dattiers, la plasticulture avec 400 ha, l’arboriculture, et les cultures maraichères en plein champ et sous serre.  Autrement dit, c’est une zone diversifiée. Il existe un autre pôle à Besbes, et Ras El Mead, où les cultures sont en voie de développement.  Le palmier-dattier s’étale sur plus de 6000 ha, et la Deglet Nour représente plus de 80% de la production, en plus de la plasticulture. « Pour l’extension des cultures, surtout celle de palmier-dattier, notre wilaya déléguée a bénéficié de beaucoup de projets notamment en matière d’électrification agricole à travers les six communes de la wilaya, avec plus de 200 km, dont 150 km sont déjà réalisés. A cet effet, en matière de valeur de production agricole produite par la wilaya mère, et qui atteint les 240 milliards de dinars, notre contribution est autour de 30% de cette valeur », se félicite. Et d’ajouter : « Pour la production animale, nous avons plus de 600 000 têtes ovines, 1500 têtes camelines, en plus de la race caprine.  Pour l’avenir, nous avons créé 15 périmètres agricoles à travers la wilaya déléguée, ce qui représente plus de 35 000 ha. Nous avons déjà distribué deux périmètres. L’un à Sidi Khaled et l’autre à Ouled Djellal, les actes pour les concessionnaires sont en cours d’établissement », précise le wali délégué. M. Chentouf rappelle également que l’autre défi à relever a trait au rapprochement de l’administration du citoyen en utilisant les TIC. « Nous travaillons sur la généralisation du guichet électronique au niveau de toutes nos communes pour éviter à nos citoyens les déplacements inutiles, et offrir ainsi un service de qualité, sachant que la wilaya dispose d’un site électronique mis à la disposition de nos concitoyens pour exposer leurs doléances », se félicite-t-il.  Enfin, malgré l’extension de son tissu urbain, la ville a toujours gardé sa valeur intrinsèque avec ses vieilles bâtisses d’un style punitif à base de boue argileuse et d’une conception architecturale répondant aux mœurs et coutumes d’une société conservatrice. Le site romain stomoxys et l’ancienne mosquée Elaatik (fondée il y a plus de 350 ans) témoignent d’un héritage patrimonial d’une grande valeur enviée. Par ailleurs, les principaux sites touristiques de la wilaya déléguée sont situés dans l’ancienne ville (Dachra), où il existe également un mausolée appelé en arabe zaouïa, c’est la zaouïa El Mokhtaria. Parmi les célèbres produits alimentaires : les pattes des dattes dit (elgars).
 
Y. M.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Yahia MAOUCHI

Les plus lus

Energie renouvelables
Par Farid HOUALI.

SITEV 2018
Par Yahia MAOUCHI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF