Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 115 - Août 2018

Go

Dveloppement Local

Biskra, carrefour de l’exportation

Le service de fret aérien de l’aéroport Mohamed-Khider mis en service

Par Yahia MAOUCHI



Le coup d’envoi de la première opération d’exportation de 10 tonnes des produits agricoles du sud de l’Algérie a été donné, en février dernier, à partir de l’aéroport Mohamed-Khider de Biskra, en présence de Abdelghani Zaâlane, ministre des Travaux publics et des Transports, de Abdelkader Bouazghi, ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, et de Ahmed Kerroum, wali de Biskra. L’exportation vers l’étranger à partir de Biskra va permettre la réduction des charges et des frais de transport pour les agriculteurs du Sud. S’étendant sur une superficie de 445m2, le service de fret de l’aéroport Mohamed-Khider dispose d’un hangar de stockage de marchandise de 205 m2 et de trois chambres froides. Cette infrastructure devrait faciliter l’exportation des dattes vers toutes les destinations, sans recourir au transport terrestre pour acheminer les marchandises jusqu’aux aéroports du nord du pays. « L’opération de fret aérien a été inaugurée en décembre 2017, par le wali en présence du ministre de l’Agriculture, et qui a permis l’exportation de premier cargo, qui transportait des légumes et de dattes Deglet Nour vers Marseille. Maintenant nous pouvons dire que Biskra est autonome grâce au fret et à l’exportation de plusieurs produits agricoles », rappelle Zinou Sedrati, directeur des transports de la wilaya de Biskra. C’est dire l’effort consenti, ces dernières années, par le secteur du transport et de la logistique au niveau de la wilaya de Biskra. Son développement constitue aujourd’hui un enjeu économique et social pour cette région à vocation agricole.

Pour des prestations de qualité
« L’amélioration de la qualité des prestations de service, en matière de transport public collectif reste l’un de nos objectifs majeurs. A cet égard, l’effort exceptionnel déjà consenti au regard de l’importance des projets réalisés et /ou en cours, a été poursuivi par la mise en œuvre d’un nouveau cadre législatif, réglementaire et organisationnel approprié visant à assurer une meilleure préservation des investissements consentis et une gestion moderne des infrastructures du transport urbain dans le but de garantir un service public adapté à une demande de plus en plus croissante et exigeante », déclare Sedrati Zinou. Un grand pas en avant a été franchi dans ce secteur névralgique. Chiffres à l’appui, notre interlocuteur rappelle que le transport de voyageurs est assuré surtout par des opérateurs privés notamment dans les grands centres urbains. Le parc roulant est détaillé comme suite : 1497 bus destinés au transport de voyageurs, avec 58 005 places, 26 bus destinés pour le transport scolaire, 159 bus universitaire d’une capacité de 15900 places, et de deux opérateurs privés et étatiques pour assurer le transport du personnel, avec 199 bus d’une capacité de 5979 places. Par ailleurs, la wilaya de Biskra a octroyé 4522 licences taxis dont 2939 taxis en exploitation. En outre, la wilaya de Biskra possède trois gare-routières. Une de type A, au chef-lieu de Biskra, une notre de type B à Tolga, et une troisième de même type à Ouled Djelal. Pour les autorisations d’exploitation des lignes, la direction des transports de la wilaya de Biskra a attribué aux transporteurs, 900 autorisations en 2017. Le transport de marchandises comporte un parc de 3824 camions pour une charge utile totale de 29 381 tonnes avec 6607 opérateurs dont 99 appartenant au secteur public. Concernant le transport ferroviaire des voyageurs, la direction des transports de la wilaya de Biskra dispose de deux lignes. Train ligne : Biskra - Touggourt, et autorail ligne Biskra - Constantine. « Nous disposons également d’un plan bleu durant la période estivale avec trois rotations par semaine. Nous avons deux rotations, le mardi et le jeudi vers Skikda. Le nombre de passagers transportés dans le domaine du transport ferroviaire a atteint 35 000 voyageurs durant la saison estivale de 2017, dont 4207 voyageurs transportés entre Constantine et Biskra », précise M. Sedrati. 247 638 tonnes de marchandises ont été transportées en 2017. Rappelons que la wilaya de Biskra dispose d’une ligne du transport ferroviaire de marchandises reliant sur 130 km Touggourt - Biskra - Ain Touta, et qui constitue le principal moyen de transport notamment des produits énergétiques et céréaliers eu égard au volume global réalisé (305.000 t/an).

Des projets tous azimuts
Par ailleurs, pour les projets et les investissements réalisés et ceux qui sont en cours de réalisation en matière du transport, M. Sedrati précise que sa direction a enregistré 17 opérations clôturées, 12 opérations en cours de réalisation et 4 opérations gelées. « L’un des projets qui me tient à cœur, c’est celui de contournement du chemin de fer d’une ligne sur 18 km. Un projet qui est en cours de réalisation par l’Agence nationale d’études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (Anesrif), dont le taux d’avancement des travaux a atteint les 55 %. Un projet qui sera réceptionné fin novembre 2018. Il nous permettra d’extraire la voie ferrée de la ville, et d’éviter ainsi la conjonction de la circulation et de nombre important d’accidents constaté au niveau des passages à niveau » se réjouit-il. Mieux encore, ce grand projet permettra à la ville de Biskra de récupérer le couloir actuel reliant la zone industrielle de Naftal et la gare, au profit de la ville. Un projet qui permettra également le remaniement de la gare de voyageurs actuelle pour la convertir en un centre intermodal du transport de voyageurs ; transport ferroviaire, autobus urbain et interurbain. En outre, parmi d’autres projets inscrits, notre interlocuteur citera la construction d’une nouvelle gare au sud de la ville réservée exclusivement aux services de marchandise. En plus de ces projets, la direction des transports de la wilaya de Biskra a enregistré quelques opérations telles que : étude et réalisation d’une gare routière de type B à Sidi-Okba, étude et réalisation de 6 stations urbaines dont 2 à Biskra, étude et réalisation des centres et circuits d’examens de permis de conduire à Biskra, Tolga, Ouled-Djellal, Sidi-Okba, El-Kantara et Zeribet-El oued. Il est à savoir que la direction des transports de la wilaya de Biskra dispose de 195 auto-écoles, 86 moniteurs, 10 examinateurs, 17 centres d’examen et 342 voitures auto-écoles. Par ailleurs, suite au décret exécutif n°223/03 du 10/06/2003 relatif à l’organisation du contrôle technique des véhicules automobiles et les modalités de son exercice qui vise à réduire les accidents de la circulation, dix agences de contrôle ont été ouvertes à travers la wilaya.
 Y. M.



Du même auteur

Par Yahia MAOUCHI

Les plus lus

Libertés démocratiques
Par Farid HOUALI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF