Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 117 - Nov 2018

Go

Développement Local

Biskra, futur pôle de compétitivité

Industrie agroalimentaire

Par Smaïl ROUHA



Avec un potentiel d’investissement conséquent dans le domaine de l’agriculture et du tourisme, la  wilaya de Biskra offre un cadre adéquat pour les investisseurs intéressés notamment en industrie. Sofiane Bladehane, directeur de l’Industrie, affirme que cette évolution est liée à l’amélioration remarquable de la relation entre les investisseurs et l’administration locale.  En une décennie, la wilaya de Biskra est devenue un véritable exemple à suivre en matière de développement économique. Si l’agriculture reste le premier moteur économique, avec la production la plus importante du pays, qui représente 7 % de la valeur globale de la production nationale dont les principales productions sont les dattes et le maraîchage avec respectivement 4 et 7.6 millions  de quintaux produits annuellement, il n’en demeure pas moins que le tourisme et l’industrie, spécialement celle des matériaux de construction, sont en plein essor. « Notre objectif est d’orienter l’investissement vers la transformation, l’agroalimentaire et l’industrie propre », souligne, néanmoins, Sofiane Bladehane, qui précise que « ces unités de transformations doivent fonctionner avec des matières premières produites localement» mettant l’accent sur le rôle et l’importance «des produits agricoles transformés dans la diversification de l’économie nationale et le renforcement du marché national en produits fabriqués et transformés localement », vu que la matière première est disponible en quantité dans la région des Ziban.
D’autant qu’actuellement, la petite et la moyenne entreprise, ou bien la PME, est considérée comme le pilier fondamental pour l’économie d’un pays, étant donné qu’elle présente des services utiles dans le cadre des secteurs économiques. En effet, la wilaya de Biskra a connu une croissance en nombre des entreprises créées récemment, sachant que la wilaya occupe la 4e position dans ce secteur surtout au niveau de la zone du Sud ( 8479 entreprises), et un taux de progrès semestriel estimé à 3,01%. Ce qui a permis une augmentation des offres d’employabilité, où le nombre des employés en 2017 a atteint les 26557.  Pour ce faire, il est prévu la création de nouvelles zones d’activités extensibles au niveau des communes à vocation agricole, notamment à Doucen, connue pour son potentiel agricole, indique Sofiane Bladehane qui conseille « aux agriculteurs de se concentrer sur le cœur de l’agriculture, soit la production, et de laisser le secteur de la transformation aux investisseurs».
Dans ce cadre, la direction de l’Industrie a programmé la création de deux nouvelles zones d’activités de 50 ha chacune, extensibles, au niveau, notamment, des communes à vocation agricole à l’instar de Doucen et de Foughala qui concentre le plus gros des palmiers-dattiers avec Oural et Tolga, à même de rapprocher les producteurs et les transformateurs. « Néanmoins, les producteurs aspirant à investir dans la transformation sont les bienvenus», précise Sofiane Bladeghane, ajoutant que « le gouvernement vient de rendre publique une liste de plus de 900 produits interdits à l’importation. Une mesure à même de permettre l’amélioration de la compétitivité des produits locaux par rapport à ceux importés ». En outre, la généralisation de l’expérience liée à « l’aquaculture intégrée aux activités agricoles » est un moyen permettant le développement des ressources halieutiques. D’autant que la région recèle d’énormes potentialités susceptibles de promouvoir l’aquaculture appelée à jouer un rôle socioéconomique important, surtout en matière de création de richesse et d’emplois, en plus de diversifier les revenus des agriculteurs.
Du fait qu’à Biskra, on enregistre un important potentiel solaire, avec une superficie de 86%, une durée moyenne d’ensoleillement de 3 500 h/an et une réception d’énergie reçue de 2 650 Kwh/m2 /an, l’autre créneau à investir est l’énergie renouvelable. D’ailleurs, le gouvernement algérien vient d’annoncer le lancement de trois nouveaux projets de production d’électricité dans la ville de Biskra d’ici à 2023. Il s’agira de la centrale de la commune d’Oumèche qui produira 400 mégawatts d’ici à 2020, de deux nouvelles centrales de capacité respective de 1 400 mégawatts à mettre en place à l’horizon 2023. L’objectif est de faire de cette localité un pôle national de production d’électricité. En effet, ces trois projets permettront de couvrir la demande en matière d’énergie électrique pour les industries de la région. Sur un autre registre, la forte densité entrepreneuriale peut signifier, du point de vue de la structure du tissu productif, une présence très répandue de micro-entreprises. En effet, le tissu des PME est composé à 80% d’entreprises entrant dans la classe d’effectif de moins de 10 salariés, et de 10% du total du tissu des PME. Par ailleurs, la promulgation des nouvelles dispositions relatives à l’encouragement de l’investissement productif à partir de 2011, la direction de l’Industrie et des Mines a traité 880 dossiers d’investissement dont 791 ont été adoptés. Ces dossiers ont trait à l’industrie (265 dossiers), l’agriculture (206), la construction (108), les travaux publics (7), le tourisme (59), le commerce (9), les services (99) et 38 autres divers projets. Il est à noter que le montant des investissements s’élève à 748 milliards de dinars, susceptibles de créer 58239 postes d’emplois. Pour ce faire, la wilaya de Biskra met à la disposition des investisseurs 24 zones d’activités d’une superficie totale de 907,32 ha.  En outre, et pour une meilleure attractivité en matière d’investissement et afin de répondre à la demande en foncier industriel, la wilaya a proposé 5 nouvelles zones d’activités d’une superficie de 250 ha englobant 500 lots.  En somme, la stratégie d’investissement de la
wilaya dans le domaine économique est arrêté sur la valorisation de tous les atouts et les potentialités et ce, par l’élimination des dysfonctionnements liés à la relance de l’investissement productif, ainsi que la levée des contraintes observées en matière de création et d’offres d’emploi.
 S. R.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Par Smaïl ROUHA

Les plus lus

Energie renouvelables
Par Farid HOUALI.

SITEV 2018
Par Yahia MAOUCHI.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Wilaya De Annaba

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF