Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 114 - Juin 2018

Go

Dveloppement Local

A Biskra, l’eau coule de source

Grâce à ses ressources hydriques

Par Smail ROUHA



«La wilaya de Biskra, qui compte une surface agricole utile de plus de 185.000 hectares et en tant qu’important pôle agricole, a bénéficié d’un programme d’appui spécial prévoyant la réalisation de 32 forages dans le complexe continental», avait affirmé, en décembre 2017, Hocine Necib, ministre des Ressources en eau. «Actuellement, le taux de raccordement en eau potable est de 95% moyennement 260l/j de dotation par habitant, soit l’un des meilleurs taux au niveau national, avec un réseau d’AEP de 2100 km. Quant aux zones à eau saumâtre, un projet d’osmose inverse (système de déminéralisation) est en cours d’études à même de seconder la première station du genre d’une capacité de 1200m 3/j », indique Belaid Mezertket, directeur des ressources en eau de la wilaya de Biskra.  Tandis que le taux de raccordement au réseau d’assainissement est de 95% pour un linéaire de plus de 1900 km. Alors que la capacité de stockage s’élève à 135.000 m3. Il faut savoir que le secteur des ressources en eau à Biskra s’inscrit dans une stratégie adoptée par les autorités publiques depuis des années, et ce eu égard à sa vitalité et à son impact social et économique sur le quotidien des citoyens. Dans ce contexte, les services concernés sont à pied d’œuvre pour faire face à des faiblesses et s’attellent à répondre dans les meilleurs délais aux besoins des citoyens, notamment en alimentation en eau potable, la mobilisation, le stockage et aussi la distribution à travers tout le territoire de cette vaste wilaya.
D’autant que les ressources en eau est un secteur qui accompagne l’investissement notamment l’agriculture, l’industrie du fait de la vocation agricole de la wilaya. En effet,  les principales activités économiques qui sont liées à l’agriculture  reposent essentiellement sur les ressources hydriques  importantes dont dispose la wilaya, notamment souterraines et superficielles. En matière de ressources souterraines, la wilaya de Biskra compte plus de 15000 forages avec un débit mobilisable de  plus de 1,1 milliard m3 dont 87% réservé à l’irrigation, et 12% l’AEP et le reste pour l’Industrie. Concernant les ressources souterraines, la wilaya de Biskra  compte deux barrages :  Fontaine des Gazelles  dans la commune de Loutaya mis en service en 2001 et Foum El Gherza  à Sidi Okba. Le premier (Fontaine des Gazelles) d’une capacité de 55,5 millions de mètres cubes a été mis en service en 2001. Il irrigue une superficie de plus de 1200 ha. Le second d’une capacité de 7 millions de mètres cubes mis en service en 1951 irrigue plus de 130000 palmiers et des terres irrigables au niveau de la commune de Sidi Okba. Pour booster davantage le secteur de l’agriculture, le ministère des Ressources en eau a programmé plusieurs projets, notamment la réalisation de forages profonds de 2000 m de profondeur. « Dans un premier programme nous avons lancé la réalisation de 11 forages pour une Autorisation programme de 5,5 milliards de dinars. Une opération destinée pour la partie ouest de Biskra, notamment Ouled Djellal, et dont l’objectif est de relancer les anciennes palmeraies et l’extension de nouvelles superficies d’irrigation », indique Belaid Mezerket, directeur des ressources en eau de la wilaya de Biskra, précisant qu’« en ce qui concerne la seconde tranche, le cahier des charges est fin prêt pour la réalisation de 6 forages profonds albiens et 5 forages sénoniens de 800 m de profondeur pour la partie Est de la wilaya du fait qu’elle est dépourvue de nappes albiennes. Leur lancement est imminent ». En matière de mobilisation de la ressource superficielle, Biskra a proposé deux projets de réalisation de deux barrages, l’un à Branis, au nord de la wilaya, d’une capacité de 17 millions de m3, et un autre dans la commune de Mziraâ d’une capacité de 9 millions de m 3. « En outre, nous avons lancé trois études pour la réalisation de barrages ventraux devant servir à la recharge de la nappe, notamment à Oued Jdid, Biskra et Ourlane. Nous attendons l’aval de l’Agence nationale des barrages et transferts », indique Belaid Mezerket. Et pour accompagner le secteur de l’agriculture, il a été décidé de réaliser  trois lagunes à Biskra, une autre à Lotaya et une à Sidi Okba, et une Station d’épuration des eaux usées à Biskra à même d’optimiser la superficie irrigable de 600 ha. Sur un autre registre, l’étude de quinze retenues collinaires destinées à renforcer les capacités de mobilisation des ressources hydriques dans la wilaya de Biskra a été lancée. Ces ouvrages seront réalisés dans les communes traversées par des cours d’eau, à l’image de Djemora, El-Kantara, Loutaya, Tolga, Aïn Zaâtout, Laghrous, El- Besbès et Khenguet Sidi Nadji. Ce programme permettra également « une meilleure maîtrise des ressources en eau disponibles » et, partant, « une meilleure prise en charge des besoins exprimés, en particulier en matière d’irrigation agricole », souligne Belaid Mezerket. Concernant l’apport du secteur à l’industrie, 21 opérations ont été accordées pour la création d’unités d’eau minérale dont 5 sont d’ores et déjà en exploitation ainsi que plusieurs autorisations pour l’exploitation des eaux thermales.

 S. R.



Du même auteur

Par Smail ROUHA

Les plus lus

Hocine Mansour Metidji, P-DG du groupe Metidji
Entretien réalisé par Saida AZZOUZ .

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF