Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 113 - Mai 2018

Go

Dveloppement Local

L’infatigable de l’attractivité

Ahmed Kerroum, wali de Biskra

Par Smail ROUHA



Son leitmotiv : valorisation. Un concept exigeant l’identification, d’une part, des carences infrastructurelles et procédurales, et, d’autre part, des potentialités. Néanmoins, le « m’as-tu vu » et « les coups d’état…d’âme » sont plus qu’étrangers chez Ahmed Kerroum, wali de Biskra. Cet ancien attaché de cabinet de la wilaya d’Oran se donne à fond au travail comme lorsqu’il grimpait les pistes de cyclisme. De cet engagement sans répit, la wilaya de Biskra semble redevenir cette perle du Sahara tant les projets prolifèrent. En somme, il semble appartenir à une race profilistique extrêmement rare où le plaisir de transposer les projets sur le terrain prévaut sur le carriérisme. Certes, la carrière est là ; mais elle ne se nourrit point de courbettes et de mondanités. Elle tire les moyens de son évolution d’un volontarisme foudroyant, sans concession aucune. Ni aux hommes ni même au temps. Tout est dans  l’essentiel. L’Homme est pragmatique, en dépit d’un sens de la communication et de la concertation. Il  sait ce qui l’attend, pour un premier poste en tant que chef de l’exécutif de la wilaya. Il sait également ce qu’il veut, et surtout comment faire pour y arriver et quelle méthode adopter. En effet, la priorité est de redonner son trône à la Reine des Ziban. Pour cela, la communication, l’information et la proximité doivent pouvoir y remédier. D’ores et déjà, les barrières entre gouvernant et gouvernés ont rétrécie au point de ne plus se donner du dos. En somme un désenclavement par les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Mais cela ne suffit pas. Faut-il encore définir et mettre en route les moteurs de la croissance. Ils sont au nombre de quatre : le tourisme dans toute sa diversité, l’agriculture, l’industrie, et surtout la proximité enrobée dans la rigueur. Une utopie, diront certains en ces temps de disette. Aucun souci à cet égard : la wilaya de Biskra dispose d’énormes potentialités socioéconomiques. Lorsqu’Ahmed Kerroum parle des projets de la wilaya, on a envie de le suivre les yeux fermés. Lorsqu’il parle des réalisations, il met en quarantaine son ego. Mais lorsqu’il  vante les atouts de la Perle des Ziban, il ensorcelle par sa conviction. C’est que notre énarque ne s’est jamais contenté de ses diplômes ou de ses responsabilités antérieures. Le terrain de la chose publique locale lui est connu comme son nom. Il a surement acquis le sens de l’analyse et de la synthèse lors des différentes responsabilités qu’il a assumées. Et qui lui ont procuré cette faculté sereine de mettre en perspective les concepts, les projets et les process. Mais c’est peut-être, et surtout, le fait de toujours se sentir un enfant du peuple qui lui procure cette attractivité. Né en 1962, à Oran, diplômé de l’ENA en 1980, Ahmed Kerroum a entamé sa carrière en 1989 au niveau de l’APC d’Oran ou il a gravi tous les échelons avant d’occuper le poste d’attaché de cabinet de la wilaya d’Oran en 2003. « L’APC d’Oran a été pour moi une école d’apprentissage », se remémore-t-il avec passion. Ce qui lui a permis d’être proposé en tant que chef de daïra de Médéa. Un poste qu’il occupera cinq ans durant avant de prendre les destinées de la daïra de Timimoun avant d’être muté à la daïra d’Annaba, la Coquette. Son passage réussi, Ahmed Kerroum sera promu en 2013 secrétaire général de la wilaya de Jijel. Trois ans et demi plus tard, Ahmed Kerroum sera désigné pour la première fois de sa carrière, wali de la wilaya de Biskra.      

                    
S. R.



Du même auteur

Par Smail ROUHA

Les plus lus

L'Algérie avant tout
AMMAR KHELIFA.

INNOMEDIA
Par Salim FAROUK.

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF