Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 114 - Juin 2018

Go

Dveloppement Local

El-Bahia prépare ses athlètes pour les joutes méditerranéennes

Complexe olympique, stade d’athlétisme, piscines et autres infrastructures

Par Smail ROUHA



« Notre ambition est de voir les athlètes issus de la wilaya d’Oran représenter les couleurs nationales lors des Jeux méditerranéens de 2021 et pourquoi pas décrocher une médaille. Nous nourrissons de grand espoir en nos athlètes, notamment en sport individuel, du fait que 18 athlètes issus des associations de la wilaya d’Oran sont dans les différentes sélections nationales, telles que la natation, le karaté, la boxe, la voile et l’aviron », affirme Badreddine Gharbi, directeur de la jeunesse et des sports de la wilaya d’Oran. Une ambition qui a le mérite d’être claire, nette et précise. Comment peut-il être autrement et ne pas prendre part à une fête organisée chez soi ? Pour ce faire, une enveloppe financière de l’ordre de 5 milliards de dinars a été allouée à la wilaya d’Oran pour le lancement de nombre d’équipements sportifs destinés à la promotion du secteur, parmi lesquels le stade olympique d’Oran d’une capacité de 40.000 places, des terrains de réplique, un stade d’athlétisme, une salle omnisports de 6000 places, un centre d’hébergement. A cela s’ajoute le projet du village méditerranéen (Bir El Djir), réalisé actuellement à 60% avec une capacité actuelle de 4.000 lits qui devrait être portée à 20.000. Cette structure d’hébergement devrait accueillir 6.500 athlètes dont les premiers seront ceux des délégations sportives des pays qui participeront aux JM 2021. En outre, la wilaya d’Oran a bénéficié d’autres infrastructures qui, lui permettront, à l’avenir, de postuler à de grands évènements internationaux. En effet, le secteur de la jeunesse et des sports d’Oran sera enrichi par six piscines de proximité, qui contribueront à la dynamisation de la natation. Un sport inscrit en lettres d’or dans les annales de la wilaya d’Oran par l’ancienne présidente de la fédération algérienne de natation, Affane Zaza, un nom qui «sonne» agréablement avec le haut niveau de la discipline puisqu’elle était championne d’Afrique et arabe et qui a valu à l’Algérie, maintes reprises, d’énormes satisfactions. «Jusqu’à présent, quatre sites ont été choisis pour la réalisation de ces projets, le secteur urbain d’El-Othmania (Maraval), la commune d’Es-Sénia, les localités de Chtaïbo, Sidi Chahmi et Cap Blanc à Aïn El-Karma, en attendant les deux autres sites, qui seront choisis incessamment », affirmait Badreddine Gherbi, qui a révélé qu’une somme de 600 millions de dinars a été débloquée dans le cadre du budget initial de 2018. En outre, la wilaya d’Oran sera renforcée à la fin de 2018 par 10 piscines semi-olympiques, dont certaines sont en phase de réhabilitation, dans les communes d’Oran, Bir El-Djir, Aïn El-Bia et Aïn El Turk. Il est à noter qu’El Bahia possède actuellement cinq piscines à Oued Tlelat, Boutelilis, Gdyel et Arzew, et une piscine située au niveau de l’Institut national Creps à Aïn El Turk. Par ailleurs, les travaux de réalisation des autres équipements sportifs destinés à accueillir les principales compétitions des Jeux méditerranéens 2021 avancent à un rythme appréciable. 
 
Des projets en perspective
Pour être au rendez-vous de cet important événement, plusieurs projets ont été lancés. C’est ainsi qu’il est prévu, en plus de la réalisation de deux piscines couvertes semi-olympiques de 25 m, une à Arzew et l’autre à Oued Tlélat, dotées de deux bassins, l’un d’initiation et l’autre de compétition, une salle de musculation, une cafétéria ainsi que des gradins, le réaménagement du palais des sports Hamou-Boutlélis avec l’installation d’une unité de soins et de récupération et d’hébergement, une salle de massage et un sauna, le centre du tir de Bir El Djir, le terrain de tennis à Haï Es Salam (ex-Saint-Hubert), le stade Ahmed-Zabana (ex-19-Juin). En plus il sera question du revêtement des stades de football de gazon synthétique.

Le village olympique livré en 2019
Le village olympique devant abriter les Jeux méditerranéens de 2021 comprend six résidences devant accueillir les participants aux Jeux méditerranéens. Selon le premier responsable de la DJS, les travaux de réalisation ont atteint un taux avoisinant les 60%. Ce village olympique sera doté de tous les moyens répondant aux standards internationaux, comme son raccordement aux moyens de télécommunications et la mise en place des moyens de commodités aux athlètes participants.

Le stade olympique inauguré le 5 juillet 2018
Dans le sillage des préparatifs pour ces JM 2021, les travaux de réalisation du stade olympique d’Oran,  véritable bijou aussi bien sur le plan architectural que sportif d’une capacité  d’accueil de 40.000 places, connaissent une avancée appréciable avec l’achèvement  prochain des gros œuvres. « La réalisation d’autres parties du stade se  déroule dans de bonnes conditions, comme les salons d’honneur et les salles  de presse qui seront dotées d’écrans de télévision numérique géants et de tous  les moyens de communication modernes », révèle Badreddine Gharbi. Le stade sera également dédié à l’athlétisme avec sa piste olympique et un parking de 1.500 places. Le complexe comptera aussi quatre terrains de réplique, dont deux en gazon naturel, une salle omnisports d’une capacité de 5.000 places, deux bassins olympiques couverts et un centre de formation pédagogique d’une capacité de 150 places. La réception de ce grand stade, prévue initialement pour mars 2018, sera repoussée pour la fin du premier semestre de la même année, a indiqué El-Hadi Ould Ali, ministre de la Jeunesse et des Sports, à l’issue de la visite qu’il a effectuée sur les lieux.
  S. R.



Du même auteur

Par Smail ROUHA

Les plus lus

Hocine Mansour Metidji, P-DG du groupe Metidji
Entretien réalisé par Saida AZZOUZ .

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF