Le magazine promotionnel de l'Algérie

N° 114 - Juin 2018

Go

Dossier

« Notre défi consiste à concilier environnement et développement de façon intégrée et interdi

Mohamed Salamani, wali de Annaba

Entretien réalisé par Smail ROUHA



El-Djazair.com : Moins d’une année après votre prise de fonction, quel diagnostic faites-vous de la wilaya d’Annaba en termes de développement ?

Mohamed Salamani : La wilaya d’Annaba, à l’instar des grandes villes de l’Algérie, s’est attelée, depuis déjà quelques années, dans une dynamique de développement particulièrement visible, à l’amélioration du cadre de vie des citoyens (hygiène, éclairage public, transport, travaux publics, AEP, éducation, santé, énergie) d’une part, à la promotion de l’investissement comme facteur de développement, d’autre part.
Nous avons, depuis notre arrivée dans cette wilaya, encouragé les investissements susceptibles d’apporter de la valeur ajoutée et de créer de la richesse, et ce en suivant les orientations du Président de la République et du gouvernement.
In fine, des perspectives prometteuses de développement local se dessinent lentement, mais sûrement à Annaba.

El-Djazair.com : Certains affirment qu’Annaba pourrait constituer l’un des vecteurs du développement de l’Algérie. Dans ce sens, quelles sont les mesures prises pour améliorer l’attractivité et le dynamisme d’Annaba à même de créer de la richesse et de l’emploi ?

Mohamed Salamani : Véritable fleuron de l’industrie sidérurgique et métallurgique, la wilaya d’Annaba de par sa position géographique stratégique, s’attelle à diversifier et à promouvoir une véritable politique de développement dans divers secteurs d’activité, pour consolider les acquis, par l’implantation de quatre grandes zones industrielles, avec une extension de celle de Berrahal de 367 ha, et d’un parc industriel d’une superficie globale de 351 ha répartie en 408 lots :
Pont Bouchet (El Hadjar)          117 ha     63 lots
Mebouja (Sidi Amar)                 62 ha     57 lots
Berrahal                                122 ha    86 lots
Min El Bouni                             50 ha    62 lots
Parc Industriel d’Aïn Sayb (Aïn Berba)  101 ha 140 lots
Et également 9 zones d’activités d’une superficie globale de 152 ha répartie en 350 lots.
Des mesures visant à encourager et à apporter un dynamisme fulgurant ont été prises à travers particulièrement, l’organisation de colloques réunissant les promoteurs des différents secteurs d’activités, dans le but principal de les accompagner dans leurs démarches, et d’aplanir les difficultés qui pourraient surgir, tout en les incitant à apporter plus de dynamisme dans l’accomplissement de leurs projets.

El-Djazair.com : Pour une meilleure attractivité de la ville, il est question de développer l’industrie et le tourisme mais qu’en est-il de la sauvegarde de l’environnement ?

Mohamed Salamani : La préservation de l’environnement occupe une place très importante dans la stratégie de développement de la wilaya. Notre priorité, est de relever le défi qui consiste à concilier environnement et développement de façon intégrée et interdisciplinaire.
D’ailleurs, la GIZ qui conduit depuis 1974 avec le gouvernement algérien plusieurs programmes de coopération, accompagne Annaba, ville pilote en matière de protection de l’environnement et du développement durable, à travers trois programmes d’intervention
Gouvernance environnementale et biodiversité (GENBI).
Gestion des déchets et économie circulaire (Pro-DEC).
Adaptation au Changement Climatique (APNC).

El-Djazair.com : Le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire fait de la modernisation de l’administration son cheval de bataille. Qu’en est-il à Annaba ?

Mohamed Salamani : L’évolution et la modernisation de l’action publique sont d’une nécessité absolue dans l’amélioration des rapports administration-citoyens, dans un monde où tout évolue et dont l’inéluctabilité est fondamentale pour y assurer une meilleure relation harmonieuse et satisfaisante. A cet effet, et conformément aux orientations et directives de Son Excellence le président de la République Abdelaziz Bouteflika, la wilaya d’Annaba a entrepris plusieurs actions, dont le rendement et l’efficience ont nettement donné des résultats probants, avantageux et utiles particulièrement au niveau de l’état civil, de la circulation des personnes et des biens grâce à l’apport de l’outil informatique dont la mise en place couvre toutes les structures administratives de la wilaya, des daïras et des communes.
Etat civil: 5779 registres ont été scannés soit en moyenne 1.803.158 actes.
Cartes nationales biométriques: 250.136 cartes délivrées au 31 décembre 2017.
Passeports biométriques : 264.036 passeports délivrés au 31 décembre 2017, en plus de 550 autres délivrées en urgence.
Cartes d’immatriculation : depuis le 13 décembre 2015; date de la mise en place de l’application, 164.803 cartes d’immatriculation ont été délivrées, ainsi que 23.269 fiches de contrôle technique, épargnant ainsi à leurs bénéficiaires tout déplacement dans la wilaya où les documents ont été inscrits initialement.
Permis de conduire : les formalités sont en cours au niveau de toutes les communes pour aboutir à cette opération dans un futur très proche.

El-Djazair.com : Dans la continuité, comment rendre l’action publique plus efficace et plus efficiente ?

Mohamed Salamani : L’efficacité et l’efficience de l’action publique ont pour corollaire principal le rapprochement de l’administration du citoyen, par l’allègement des différentes procédures administratives, dans le but d’annihiler les contraintes et de faciliter ces rapports, par la création sur tout le territoire de la wilaya, de structures dans le cadre du programme de développement des communes, qui disposent de l’outil informatique, qui s’avère hautement indispensable dans l’amélioration de la relation administration-citoyens; ainsi 47 annexes administratives ont été mises en place à travers la wilaya, dotées de toutes les commodités dans le domaine informatique, pour une exploitation efficace et rapide aux exigences de la vie quotidienne des administrés.

El-Djazair.com : Le problème de la pénurie d’eau étant réglé pour le moment, quel plan prévoit-on pour les années à venir pour que la ville n’ait plus à souffrir de pénurie d’eau ?

Mohamed Salamani : Il est certes vrai que des perturbations assez accentuées ont été enregistrées au niveau de la wilaya d’Annaba dues essentiellement à l’abaissement total du niveau du barrage Chaffia, principal réservoir d’eau de la wilaya avec sa capacité de 160 Hm3. Avec la visite du ministre des Ressources en eau à la wilaya de Annaba le 13 et 14 septembre, des mesures ont été envisagées et mises en œuvre pour le règlement définitif du problème d’AEP de la wilaya de Annaba s’échelonnant sur le court, moyen et long terme. On peut citer :
- La Réhabilitation du champ de captage des Salines : 06 forages sont remis en service permettant une mobilisation journalière de 14.000 m3, et la réhabilitation du champ de captage du pont Bouchet : 04 forages déjà remis en service sur une totalité de 9 forages prévus. Un gain de 8000 m3/j est déjà enregistré.
La réparation des fuites et sectorisation a permis d’enregistrer un gain estimé à 11500 m3/j.
Le dédoublement de la conduite Mexa-Hnichet sur 22 km bN1200 en fonte avec récupération d’un volume journalier de 35.000M3
Le renouvellement des stations de traitement de Mexa et Chaiba pour reprendre leur fonctionnement optimal.
La réalisation de la conduite Annaba vers Sérdidi
Enfin, la décision prise par Son Excellence le président de la République Abdelaziz Bouteflika quant à la réalisation d’une station de dessalement au niveau d’Echatt (El Tarf), d’une capacité de 300.000 m3/j, permettra la sécurisation totale de l’approvisionnement en eau potable de la population de la wilaya d’Annaba.

El-Djazair.com : Annaba manque d’un grand parc de salles de cinéma, d’enceintes pour les grandes manifestations culturelles et sportives. Quels sont vos projets en la matière ?

Mohamed Salamani : Le problème du manque de salles de cinéma est loin d’être une spécificité de la wilaya d’Annaba, cependant comparativement à d’autres wilayas du pays, Annaba est, relativement, bien lotie en matière de salles de projections cinématographiques et d’enceintes réservées aux manifestations culturelles et sportives. S’agissant du cinéma, la ville dispose d’une cinémathèque, récemment rénovée aux normes internationales, sans oublier la prochaine réhabilitation de la salle de cinéma El-Manar (ex-Variétés). Le ministère de la Culture a inscrit le projet et une enveloppe budgétaire de 20 milliards de centimes vient d’être débloquée. Les travaux de réalisations débuteront incessamment, puisque l’étude vient d’être achevée. Mais nous ne comptons pas nous arrêter là. Nous allons réaliser un théâtre en plein air de 3000 places, avec vue sur mer à Ain Achir et une salle de spectacles dans la nouvelle ville de Draa Errich.
Pour ce qui est des salles et terrains de sport, Annaba compte plusieurs grandes structures déjà opérationnelles. D’autres sont en cours de réalisation, à l’image de la salle omnisport Safsaf, qui pourra accueillir 3.000 spectateurs. En outre, nous avons en matière de réalisation d’équipements publics, mis l’accent sur la création de petits terrains de proximité. Une stratégie qui devrait permettre aux jeunes de pouvoir pratiquer une activité sportive, non loin de chez eux et à n’importe quelle heure de jour, comme de nuit, puisque les terrains en question sont parfaitement éclairés.

El-Djazair.com : Quelles sont vos ambitions pour la ville d’Annaba ?

Mohamed Salamani : La réponse est toute simple : j’aspire, comme tout citoyen d’Annaba, à faire de cette wilaya un pôle d’excellence, et à lui redonner la place qui fut longtemps la sienne.
Nous ambitionnons à travers un grand nombre de projets touristiques, étatiques et privés de ne plus être un point de transit, mais une destination finale. Deux ZET, un shopping mail et plusieurs hôtels sont en cours de lancement. Nous allons ouvrir le port sur la ville à travers deux projets touristiques : « Les terrasses du port » et la nouvelle gare maritime.
Annaba dispose de tous les atouts nécessaires pour être l’une des métropoles les plus incontournables du bassin méditerranéen.
S. R.



Articles de la même rubrique

Du même auteur

Entretien réalisé par Smail ROUHA

Les plus lus

Télécharger version PDF

Version PDF

Special Wilaya D'Alger

Version PDF

Special Habitat version PDF

Version PDF

Special Habitat (english version)

Version PDF